Elles auront travaillé un mois durant au Stadium Mabusa ESEKE de Kinshasa pour préparer les qualificatifs de l’AfroBasket 2019 mais le déplacement pour le Cameroun était un calvaire. Les léopards du Congo Démocratique, reconnues d’ailleurs de partout dans le monde de par leur histoire sur la scène mondiale.

Séances d’entraînement sans rafraîchissement, les athlètes laissées au dépourvu et même le staff technique principal des Fauves s’en plaignaient. Mais l’étiquette l’exigeant, personne ne pouvait dire mot.

A deux jours du démarrage de la compétition rien ne se laisser entrevoir pour s’assurer. Les documents en attente, pas de confirmation.

Les professionnelles convoquées ne viendront finalement pas. Même celles évoluant sur le continent africain n’ont pas effectué le transbordement vers Kinshasa, l’esprit d’initiative a quitté la FEBACO. Tout doit venir du Gouvernement !

Quand le Gouvernement vous dit « Attendez »!

Prévu le 3 mai, le coup d’envoi de la phase qualificative de l’AfroBasket 2019 était le seul moyen pour maintenir la pression sur le Gouvernement de la République mais la priorité en ce temps était toute autre. Le dossier n’a été déposé que vers la fin du mois d’Avril. Il faut que le dossier transcende les ministères, 3 au total dont celui du Budget.

A tout retard, toute attente

L’attente est longue et se croiserait dans l’album de Emeneya « Le jour le plus long ». Après près d’un mois de silence radio de la part du Ministère du Budget et des Finances, parce que la Fédération de Basket Ball du Congo a mal entrepris les démarches, la réponse a fini par débloquer la situation des Fauves de la RD Congo.

Un départ tardif vers le pays de Paul BIYA qui certes entamera le moral des joueuses mais elles tiennent tout de même.

Le championnat du 3 mai est finalement renvoyé au 4 mai. Suite au désistement du Gabon, il ne reste p’us que 2 participants.

Le Congo Démocratique va en tout livrer 2 matches en raison d’un match par manche.

Horsaison / Or Saison