En pleine trêve internationale, plusieurs rencontres ont été prévues pour le week-end dernier. Certains matchs ont bel et bien eu lieu, d’autres par contre ont été annulés. Quoi qu’il en soit, les amoureux du ballon rond n’ont pas été déçus.

Le Bénin renverse la Côte d’Ivoire

Privés de Zaha, Cornet et Pépé, les ivoiriens ont été battus par une renversante équipe béninoise. Pourtant, les Eléphants avaient ouvert le score par Roger Assalé mais les béninois égalisèrent dans la foulée par l’entremise de Jordel Dossou. C’est Stéphane Sessègnon qui a donné la victoire aux Ecureuils, grâce à un but à la 87ème minute de jeu.

La Zambie et le Madagascar snobent l’Afrique du Sud

Suite aux mouvements de violence à caractère xénophobe perpétrés dans plusieurs villes sud-africaines; la Zambie et le Madagascar ont successivement annulé leurs rencontres amicales face aux Bafana Bafana en protestation contre ses exactions jugées inhumaines.

Si des nombreuses voix se sont levées pour condamner sans condition des actes de violence plus ou moins gratuits liés à la xénophobie qui se sont produits au pays de Mandela, le monde du football n’est pas en reste, en témoigne le boycotte des matchs amicaux face à l’équipe nationale sud-africaine qui envoie un message clair sur la position des acteurs du sport roi face à ce fléau qui ronge certaines sociétés.

La Tunisie maîtrise la Mauritanie, le Maroc tenu en échec par le Burkina Faso

Exemptés du premier tour des qualifications à la coupe du monde 2022 pour la zone Afrique, les tunisiens ont maîtrisé une fougueuse équipe mauritanienne en s’imposant par le score étriqué d’un but à zéro avec une réalisation de Layouni à la 78ème minute.

Quant au Maroc, il n’a pu faire qu’un match nul (1-1) face au Burkina Faso. Les buts ont été marqués par Bayala et Feddal, respectivement pour le Burkina Faso et le Maroc.

Si les amoureux du football ont pu se régaler le week-end dernier grâce aux matchs amicaux proposés par différentes équipes; force est de constater que bon nombre des formations n’ont pas aligné leurs stars;craignant sans doute des éventuels pépins physiques d’autant plus que la plupart des confrontations étaient sans enjeux majeurs.

Horsaison / Or Saison