Une opposition de rêve, le Congo Kinshasa l’aurait souhaité lors de la phase finale du championnat du monde de Basket Chine 2019 mais hélas, il ne la verra pas. La République Démocratique du Congo n’a pas su décrocher le ticket qualificatif pour la dernière phase des éliminatoires, elle s’est arrêtée à la 2ème fenêtre au Caire en Egypte, la faute à cette défaite concédée contre le Maroc alors que les Léopards étaient largement devant.

Malgré qu’ils ne soient pas au rendez-vous Chinois de 2019, les Fauves du Congo Démocratique seront tout de même au-devant de la scène mondiale et sous les projecteurs une fois de plus de la Fédération Internationale de Basket Ball Association et des Ligues Internationales, question de servir de vitrine pour les locaux, s’ils seront de la partie bien sûr, puisque la RD Congo est invitée à prendre part au tournoi international MALAGA 2019.

Léopards : Maudits chez soi, prophètes chez autrui

Leur retour sur l’échiquier africain après 10 ans aux enfers a surpris tout le monde avec à la clé une victoire XXL face aux nigérians, les meilleurs africains dans un match plein de rebondissements. Ce qui leur a valu une attention particulière, partant des qualificatifs des éliminatoires de ce championnat du monde, du Royaume champion du monde en 2006, l’Espagne.

Qualifiée à la messe planétaire, la ROJA est partie de l’initiative d’organiser le tournoi international MALAGA 2019 du 8 au 11 août 2019 en se mesurant à 3 autres nations des sphères différentes, question d’avoir une idée sur la compétitivité des potentiels adversaires pouvant tirer leur origine de ce coin du monde à savoir :

  • La RD Congo (Afrique)
  • Le Venezuela (Europe)
  • Et les Philippines (Asie)

Si l’Espagne, le Venezuela et les Phillipines (tous ayant un adversaire africain lors de ce championnat du monde) ont été fixés sur leur sort à ce mondial puisqu’ils seront de la partie ; la RD Congo, elle, s’arme pour le l’Afro Challenge 2019 et les éliminatoires de l’AfroBasket 2021 avec cette fois l’idée d’avoir toutes ses cartes.

MALAGA 2019, Bismack BIYOMBO attentu

Avec l’espoir de l’avoir dans ses rangs lors de la 2ème fenêtre des éliminatoires de ce championnat du monde, la Fédération de Basket Ball du Congo a eu à remuer ciel et terre pour faire arborer à Bismack BIYOMBO la tunique tachetée des Léopards de la RD Congo mais à la dernière minute alors que l’homme se trouvait au Caire en Egypte, tout est parti en vrille. Fini l’idée de le faire jouer avant 2021 à l’occasion de l’Afrobasket.

Avec cette nouvelle ouverture, le pivot des Hornets de Charlotte est à nouveau attendu chez les Fauves pour faire ses preuves, lui qui sort d’une saison chaotique à la NBA ; pas qualifié à la phase des play-offs et d’ailleurs figurant parmi les moins utilisés de la saison, lui qui a disputé la finale de la Conférence Est en 2016 avec les Raptors de Toronto. Viendra-t-il à ce rendez-vous espagnol qui marque la concurrence ?

BIYOMBO VS IBAKA, un combat de cage

3 ans seulement les séparent (IBAKA 29 ans et BISMACK 26 ans), l’un a pris la place de l’autre (IBAKA évolue désormais chez les Raptors de Toronto), ont le même sang, celui de la RD Congo (IBAKA 50% et BIYOMBO 100%) mais devront s’affronter pour une autre chose qui les distancent, les équipes nationales.

Si BIYOMBO a refusé les avances d’ailleurs pour demeurer congolais, IBAKA lui, arbore le maillot espagnol depuis 2011.

Et sur terrain, ça sera une guerre des chiffres sur le tartan qui va finalement justifier le choix des Raptors, car si l’espagnol, l’Ailier Fort de Toronto, recordman des contres en une saison (198 en 2011) a été utilisé lors de 86 matches de sa formation avec à son actif une moyenne de 14.2 points marqués, 7.8 rebonds ; 0.4 interception, 1.3 contre et 1.3 passe décisive; le pivot intérieur de la RD Congo lui est loin. BIYOMBO SUMBA a à son actif 4.4 points, 4.6 rebonds, 0.2 interception ; 0.8 contre et 0.6 passe décisive de moyenne en 54 confrontations disputées.

C’est donc partie pour une rude concurrence entre les 4 nations qui jouent pour l’honneur et entre IBAKA-BIYOMBO, un challenge à dompter avant le championnat du monde prévu du 31 août au 15 septembre 2019.

Horsaison / Or Saison

0 0 vote
Article Rating