Habitués à être présents lors de différentes compétitions sur le continent et à travers le monde, notamment à la coupe du monde dans les deux versions, les Léopards Beach-Volley Messieurs et Dames ont l’obligation de rester sur cette dynamique pour atteindre un autre objectif qui est les Jeux Africains.

Sala Sala et Shesha, une première  chez les Messieurs

Il est celui qui incarne l’avenir du beach-volley de la RD Congo, obligé de se séparer d’avec son complice de tout le temps et de toutes les compétitions, Fernand PHEZO, indisponible pour ces éliminatoires.

Sala Sala est obligé de composer avec Shesha pour cette épreuve aussi importante pour sa carrière. Petite difficulté entre les deux hommes au début de la préparation, mais les choses se sont arrangées avec le temps.

 L’entraîneur Swale OMARI salue l’état d’esprit qui caractérise les deux athlètes avant leur départ pour Bangui. 

 » C’est beaucoup mieux que quand nous avons commencé. Il y avait un problème de communication entre les deux athlètes, j’ai parlé avec chacun d’eux et là les résultats sont plus que satisfaisants s’il ne faut tenir compte que de ce match amical qu’ils ont joué « 

Il ne reste que les automatismes soient de mise lors de ces éliminatoires pour qu’ils fassent un bon résultat.

Patience TSHAMA et Eliege NSIMBA veulent assurer

Elles se connaissent mieux puisqu’elles ont été en face de plusieurs adversaires ensemble. L’objectif de leur participation à ces éliminatoires reste d’abord et avant tout une affaire de deux athlètes qui malheureusement n’ont pas eu assez de temps pour retravailler leurs automatismes et réflexes comme elles savent bien le faire. D’où le travail de l’entraîneur de leur permettre de réveiller leurs sensations pendant les quelques temps de préparation qu’elles ont mis à profit dans la capitale Kinshasa.

Elles sont prêtes mais avec quel temps de jeu ?

Patience TSHAMA et Eliege NSIMBA se disent prêtent à aller chercher cette qualification en Centrafrique afin de permettre au beach-volley de la RD Congo de confirmer sa régularité dans les grands rendez-vous du continent.

« Ça sera difficile, mais nous allons tout faire pour arracher  les deux places qualificatives aux Jeux Africains » a déclaré le sélectionneur principal et responsable du beach-volley à la FEVOCO.

Ces éliminatoires se jouent du 23 au 26 mai et la délégation congolaise arrive à Bangui ce mercredi 23 mai.

Rappelons tout de même qu’il faut remonter au mois de novembre 2018 à Moanda, au Kongo-Central pour retrouver les deux filles sur un terrain de beach-volley.

Tout compte fait, l’objectif de la Fédération est et reste celui de signer à travers ses deux sélections la première participation du beach-volley de la RD Congo aux prochains Jeux Africains.

Horsaison / Or Saison

0 0 vote
Article Rating