Annoncé comme futur grand attaquant du football anglais, le congolais Benik AFOBE éprouve d’énormes difficultés à confirmer tout le bien qu’on pense de lui. Le natif de Leyton est passé pratiquement par toutes les catégories d’équipes de jeunes d’Angleterre mais a enfin de compte choisi de jouer pour la RD Congo, le pays de ses parents.

En effet, l’attaquant doit encore prouver son importance au sein de l’équipe des Léopards où la concurrence est aussi rude qu’impitoyable pour le poste d’avant-centre avec la présence de BAKAMBU, MBOKANI et KABONGO KASONGO, pour ne citer que ceux-là.

Une stabilité qui manque à l’appel

Depuis le début de sa carrière professionnelle en 2010, AFOBE a toujours été un joueur qui ne s’installe pas durablement au sein de l’effectif d’un même club. Il a ainsi connu entre autres Arsenal, Hudderfield en passant par Wolverhampton et Millwall ou encore Bournemouth.

En presque 10 ans de carrière professionnelle, Benik a côtoyé pas moins de 10 clubs, ne passant Presque jamais plus de deux saisons au sein d’une même écurie. Cela a pour cause ses prestations en demi-teinte qui laissent les dirigeants des clubs où il est passé, pour le moins dubitatifs voire sceptiques quant à la capacité du congolais à faire la différence; et pourtant AFOBE a parfois fait montre d’un talent naturel hors norme.

Ses débuts prometteurs à Stoke

Prêté pour la saison en cours à Stoke City en provenance de Bournemouth où il a passé les deux dernières saisons, AFOBE a vu l’option d’achat obligatoire sur son contrat être levée en janvier dernier grâce à des prestations encourageantes mais pas encore au niveau des espoirs placés en lui.

Ses stats inquiétantes

Très souvent titulaire aux avant-postes des « potters », Benik AFOBE affiche pourtant des stats très moyennes  pour un joueur qui est censé faire la différence pour tirer Stoke vers le haut du classement de championship.

En cette fin saison, le congolais présente un bilan de seulement 9 buts marqués en 48 matchs joués, soit une moyenne d’un but tous les 5 matchs. Ce qui est encore plus inquiétant, l’attaquant des Léopards est devenu cette saison, un véritable spécialiste des longues périodes de disette; traversant parfois 4, 5, 7 et 10 matchs consécutifs sans marquer le moindre petit but.

A quelques jours du coup d’envoi de la CAN 2019, les performances d’AFOBE sont très loin de convaincre le monde du football à tel point qu’il ne serait pas scandaleux si Florent IBENGE ne retenait pas l’attaquant de Stoke dans la sélection tant que la concurrence pour le poste d’avant-centre fait rage.

Le natif de Leyton vit une saison compliquée en termes de rendement personnel, celui-ci l’ayant attiré les critiques des supporters de Stoke.

Néanmoins, AFOBE peut compter sur son talent et son abnégation à toujours vouloir réussir. Reste à savoir si cela lui permettra de décrocher une place dans la sélection nationale pour la CAN 2019.

Horsaison / Or Saison

0 0 vote
Article Rating