Après deux saisons de règne au sommet des clubs africains avec la plus prestigieuse des compétitions, à savoir la Ligue des champions de la CAF, Espérance Sportive de Tunis obligée de s’arrêter en quart de finale malgré la victoire d’un but à zéro sur les égyptiens de Zamalek vainqueurs trois buts à un au match aller.

Petite revanche après les deux défaites leur infligées par les égyptiens en Ligue des Champions et Super Coupe de la CAF confondues, victoire insuffisante d’un but à zéro et voilà que l’un des favoris fait ses adieux à la compétition.

Décidemment, Zamalek aura fait le boulot parfait sur le double tenant du titre de la Ligue des Champions de la CAF, qu’il a d’abord battu (3-1) en Super Coupe de la CAF et puis (3-1) en quart de finale aller de la Ligue des Champions, quoique défait zéro contre un en déplacement, KABONGO KASONGO et les siens peuvent porter le statut de bête noire des tunisiens.

Et pourtant, avec un but matinal (5′) de Ben Saha sur penalty, les tunisiens pouvaient mieux espérer de l’issue de cette rencontre puisqu’ils n’avaient plus qu’un but à remoter devant leur public.

Le comble est que, si cette fois ils n’ont pas encaissé des buts malheureusement ces tunisiens n’ont pas marqué plus d’un but face à Zamalek en trois rencontres, ce qui leur prive une troisième demi-finale de rang.

Zamalek se qualifie et attend connaitre son adversaire qui sortira du très attendu Mazembe – Raja de Casablanca de ce samedi 7 Mars à Lubumbashi, les Corbeaux de Mazembe ont deux buts à remonter avant de songer à la possibilité de passer cette étape.

Horsaison / Or Saison

0 0 voter
Évaluation de l'article