Habitué des interclubs de la CAF, Mazembe n’est à l’abri d’aucun secret sur les réalités du football africain. Le club de la RD Congo est passé par toutes les étapes possibles, élimination, disqualification et bien entendu des titres remportés et aussi des super coupes.

Mazembe est devenu une référence en Afrique, l’issue d’un match de football étant un mystère, voilà qui oblige une préparation, puisque chaque match est unique en son genre.

Le match retour de quart de finale de la Ligue des Champions de la CAF face aux tanzaniens de Simba en est un exemple. Le nul blanc du match aller est teinté de plusieurs interprétations, laisse certes un petit avantage sur papier aux visiteurs, mais dans l’ensemble Mazembe reste le plus grand favori de cet ultime face à face.

Un favori qui doit assurer

Avec l’expérience de la saison dernière contre Primeiro au même endroit et à la même étape, les Corbeaux ont le devoir et l’obligation de passer outre cette mauvaise habitude qui risque de prendre forme en cas d’une contre-performance.

Le défi est donc celui de faire fonctionner à haut débit la ligne offensive, ce qui n’est plus le cas depuis deux saisons en attendant bien sûr l’issue de ce match retour. L’efficacité derrière doit être de mise pour toute garantie.

Il est donc temps aux Corbeaux d’éviter de faire du surplace, parce qu’il y a possibilité d’avancer avec une qualification en demi-finale.

Horsaison / Or Saison

0 0 vote
Article Rating