Au terme de la manche aller, il s’est avéré quaucun club dans le groupe de l’AS Vita Club n’a validé son ticket pour le tour suivant quoique les deux premiers peuvent bien prétendre à ces deux places qualificatives.

Le classement à l’issue de cette manche place le club de la RD Congo en dernière position avec un petit point obtenu d’ailleurs lors de la dernière journée de cette manche. Par contre, le club qui vient avant lui n’a que deux points de plus, soit trois; en effet, battu deux buts à zéro par le Raja de Casablanca avec des buts signés Ben MALANGO et RAHIMI, la JSK a été contrainte de se loger à la troisième place du groupe et son bourreau fait la bonne affaire en occupant confortablement la deuxième place à une unité du leader et double tenant du titre, l’Espérance Sportive de Tunis qui a sept points.

Vita Club, faux pas interdit

Le fait d’obtenir un point sur la peau du leader du groupe et double tenant du titre a redonné une lueur d’espoir dans le camp des Dauphins noirs qui ont réussi un petit exploit, mais le plus dur est à venir notamment la manche retour à la quelle V. Club n’a pas droit à l’erreur.

Pas de points à perdre sur tous les terrains, en commençant d’abord par le match retour contre l’Espérance, puis aller défier Raja chez lui et finir avec la JSK à Kinshasa.

IBENGE doit réinventer son coaching

La meilleure défense dit-on que c’est l’attaque, or V. Club a une attaque qui n’a pas marqué des buts depuis 270 minutes, soit trois matchs; conséquence, il en a pris deux seulement qui lui ont été fatals, synonyme de deux défaites.

L’heure est grave, il faut à IBENGE un nouveau coaching afin de capitaliser les 270 autres minutes restantes de cette phase des groupes et voir dans la mesure du possible permettre à V. Club de montrer un autre visage.

HorSaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article