Congo Sport

CAF-C1: QUART DE FINALE ALLER, MAZEMBE ATTENTION AU PIÈGE SIMBA!

En allant en Tanzanie pour affronter Simba en match aller de quart de finale de la Ligue des Champions de la CAF, Mazembe est plus qu’un club averti connaissant la situation vécue par ses prédécesseurs.

Dans bien des cas, la magie de Simba réussit et ce, malgré plaintes et reclamations de ses adversaires. 

LES DÉFIS DES CORBEAUX

A domicile, les tanzaniens sont invaincus, ils  mettent tout en jeu pour l’emporter sur leurs adversaires, de n’importe quel calibre qu’il soit. Du National d’Égypte à l’AS Vita Club de Kinshasa, la victorieuse machine de Simba n’a épargné aucun club.

Ils ne tiennent compte d’aucun passé puisqu’ils se disent certainement avoir une histoire à écrire et un défi à relever cette saison. Leur défi doit cette fois-ci faire face à celui du Tout Puissant MAZEMBE, un des géants du football africain.

Les corbeaux ont déjà mis leur machine en marche, alertant la CAF du calvaire contraignant des tanzaniens à domicile. Les corbeaux tiennent à un franc jeu et cela n’est qu’une obligation quand on sait que cette confrontation n’est qu’une manche aller.

Autre défi des corbeaux dans cette double confrontation, c’est celui d’être revanchard face à cette équipe qui a privé à l’AS Vita Club de la RD Congo, la qualification en quart de finale de cette compétition. Outre la réputation de Mazembe, c’est également celle du football congolais qui est en jeu. Pamphile Mihayo et ses hommes en savent certainement quelque chose et se trouvent dans l’obligation de faire douter cette formation tanzanienne chez elle, à l’absolu la déshabiler si possible de sa tunique d’invicible à domicile pour cette manche aller. 

Simba n’a pas intérêt

S’ils ont réussi à faire leur show en phase des groupes et s’entirer avec cette qualification sans aucune réaction de la CAF, du moins jusque-là.

En cette phase à élimination directe, les choses sont de loin différentes. Deuxième du groupe, Simba joue le match aller à domicile et se voit certainement limité quelque part avec ses pratiques peu orthodoxes. Tout compte fait, Mazembe a déjà dénoncé auprès de la CAF, il ne reste plus qu’à observer le comportement des uns et des autres. Sinon, en toute sportivité, le fair-play doit être de mise avant, pendant et après ce match qui attire déjà l’attention de toute l’Afrique.

Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x