Ce week-end se joue l’avant-dernière journée de la phase des groupes de la Ligue des champions de la CAF. Avec son ticket pour le prochain tour en poche, MAZEMBE joue ce vendredi les égyptiens de Zamalek en terre égyptienne.

Un match qui a double enjeu pour les locaux, revanche et qualification au prochain tour restent sans nul doute les objectifs poursuivis.

Ce match a un goût particulier puisque ça va se jouer entre deux entraîneurs qui ont eu à partager le même banc, celui de Mazembe, à savoir Patrice CARTERON et Pamphile MIHAYO.

En conférence de presse d’avant-match, l’ancien entraîneur de MAZEMBE a manifesté sa satisfaction de retrouver les Corbeaux quoique cette opposition oblige son club à un bon résultat.

« C’est l’occasion pour moi de retrouver le Président Moïse KATUMBI avec qui on a vécu des moments exceptionnels; j’aurai également la joie de retrouver Pamphile MIHAYO le coach actuel, j’ai passé deux ans et demi à ses côtés exceptionnels également, ça sera beaucoup d’émotions et beaucoup de joie de retrouver les anciens collègues de MAZEMBE, mais ils sont eux déjà qualifiés en quart de finale ce qui n’est pas notre cas.

Nous allons aborder ce match du point de vue rationnel avec la motivation de chercher la qualification, je sais que le TP est remarquablement préparé, un très bon coach et un très bon Président; de notre côté, on va tout donner pour faire un bon match. »

Malgré la domination de son club lors du match aller, ce match retour n’a rien de facile a reconnu Pamphile MIHAYO.

« J’ai travaillé aux côtes de Patrice, on a passé des bons moments, on a raflé des coupes et là, c’est moi maintenant qui suis entraîneur de MAZEMBE, lui, il est entraîneur de Zamalek. Il n’y a même pas à dire que c’est le maître face à son élève; moi, je crois que c’est un match difficile pour nous contre Zamalek qui a encore besoin des points pour être qualifié et nous nous avons encore besoin des points pour consolider notre première place, ça ne sera pas facile pour les deux clubs.« 

Entre qualification pour Zamalek et leadership à consolider pour MAZEMBE, cette opposition vaut la peine d’être vécue étant donné qu’il n’y aura pas des cadeaux à se faire sur le terrain.

0 0 voter
Évaluation de l'article