Congo Sport

CAF-C2 /16ème DE FINALE : DCMP, J’INSCRIS MES DEUX BUTS … ET APRÈS ?

Régularité, oui, c’est le mot qui convient pour décrire ce que le Daring Club Motema Pembe assure en Coupe de la Confédération depuis son entrée en lice. Les kinois sont donc séduits. Le tout part d’abord du jeu imprimé par les Tupamaros, à Kinshasa on parle de l’« ADN NGATA »,les attaquants sont réalistes et savent ce qu’ils doivent faire bien que par moment, ils sont distraits et veulent faire plus que jouer au football. « Ça attriste même le Saint-Esprit », vous entendrez ce passage dans la chanson « YE OYO de Moïse MBIYE » puisque les occasions les plus franches ne sont pas concrétisées.

Mais la meilleure dans tout ça, c’est le fait que le Daring Club Motema Pembe n’a raté aucune de ses sorties. En 3 sorties, le DCMP s’est imposé de plus belle et écrit une autre histoire, il y a une autre équipe à la tête du club et du staff technique qui a transformé la ligne offensive surtout.

En 3 matches, cette attaque a inscrit 6 buts, un record de ces 5 dernières années car le Daring n’a jamais fait mieux.

Avec deux buts par match en trois sorties, les Verts et Blancs n’ont pas que changé leur aperçu sur la scène africaine, ils sont également en passe de franchir un nouveau palier, ce qui est de passer les 16èmes de finale de la Coupe de la Confédération.

Mais ce n’est pas gagné, car c’est souvent devant ses fans que le Daring se casse les dents.

16ème de finale et la pression

En vrai, le Daring Club Motema Pembe n’est pas encore qualifié en 16ème de finale bis ou si vous le voulez, le mythe de la 16ème rue LIMETE RESIDENTIELLE. Vainqueur 1 – 2 en déplacement, les Tupamaros peuvent aussi vivre le calvaire en cette compétition africaine car en cas d’une défaite de seulement 0 – 1, la team Vert et Blanc sera out de la compétition alors que ISAAC NGATA doit au moins d’atteindre la phase des groupes cette saison avant de chercher le titre la saison prochaine tel que le veut le comité directeur du Club. OUFS ! J’AI DIT CE QU’IL NE FALLAIT PAS, c’est déjà sorti et d’ailleurs, ça permettra aux imaniens qui ne le savent pas de ne pas trop lui mettre les bâtons dans les roues.

Il faut marquer en premier et s’assurer un deuxième but, car les soudanais ne laissent jamais rien si l’arbitre ne siffle pas la fin du match.

Le match retour aura une saveur de pression pour les MITEMAS PEMBE car les supporters vont demander plus et AL WATANI aussi viendra pour faire, attention ce n’est pas fini …

Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x