J’en compte deux, les reprises qui ont vu le Daring Club Motema Pembe quitter le navire de la coupe de la Confédération Africaine de Football, après n’avoir joué que le 16ème de finale. Et oui, 2018 et 2019-2020, l’équipe a été sortie en cette étape comme si elle n’avait rien d’une ancienne championne de la compétition, nous nous rappelons tous de 1994.

Il se présente une 3ème occasion à la formation Vert et Blanc de la capitale pour se défaire de sa casquette de « 16ème Rue ». Non seulement pour vivre une nouvelle étape mais pour regagner aussi  le cœur des supporters meurtris par des éliminations précoces.

Il faut tout parfaire.

2019-2020, la Renaissance qui s’impose

Au week-end du 13, 14 et 15 septembre 2019, les Immaculés seront au Soudan, je n’ai pas dit Sud-Soudan mais au Soudan où il faudra se mesurer à une équipe de la capitale, AL KHARTOUM AL WATANI SPORTS CLUB, c’est le nom complet de ce club qui, excepté le vert, a les mêmes couleurs que les Tupamaros, le rouge et blanc.

Le match se jouera entre un club qui a une histoire, le Daring et un autre méconnu de la scène africaine, AL WATANI.

Pour le club kinois, c’est l’occasion rêvée de revenir en douce en 16ème de finale bis avec un aperçu sur la phase des groupes.

Le DCMP se voit donc dans l’obligation de gagner à l’extérieur et a une occasion de faire la fête chez soi puisque la manche retour va se disputer à domicile, à Kinshasa.

Face aux supporters, le DCMP devra impérativement se qualifier, ce qui en vrai est une grande pression bien que l’équipe ne s’en rend pas compte jusque-là, peut-être que oui.

Avant son déplacement, le Daring a joué deux matches au terrain du Stade Municipal de Barumbu (une victoire et un nul).

Reste plus qu’à attendre si le signe indien sera brisé ou non.

Aux basques, ça chauffe.

Horsaison / Or Saison