C’était lors de la conférence de presse d’avant-match de la rencontre qui va opposer la formation de Daring Club Motema Pembe de Kinshasa contre le club camerounais de Stade Renards de Melong au Stade des Martyrs de la Pentecôte pour le compte de la 32ème de finale de la coupe de la confédération aller que l’entraîneur principal des imaniens avait répondu aux questions des chevaliers de la plume.

Une conférence qui avait débuté avec une minute de silence en mémoire de Monsieur Jean-Claude BOKOMA LOMBOTO, journaliste à la Tempête des Tropiques, décédé suite à un accident de circulation.

L’état actuel du club et l’objectif

Selon Isaac NGATA, «le DCMP/K se porte bien. L’équipe continue de travailler malgré que l’adversaire reste inconnu aux yeux du staff technique mais à travers quelques vidéos visualisées, on réfléchit avec des yeux fermés comme si nous étions dans une forêt. Nous allons mettre une équipe qui pourra nous permettre de franchir le prochain tour.

Nous ne travaillons pas pour la 16ème de finale, soit-disant « la 16ème rue » mais en fonction de nos compétences et capacités physiques surtout sur un projet bien assis.»

Le remaniement, un problème pour le DCMP/K?

A ce sujet, l’entraîneur brazzavillois Isaac NGATA s’est exprimé en ces termes : «Il y a ce qu’on a et ce qu’on veut. Moi, je pars de ce que je veux, à partir du moment où je fais un état des lieux, je travaille pour essayer d’emmener les joueurs à arriver là où nous souhaitons.

Je vais partir avec des joueurs qui sont là dans les bonnes dispositions mentales.

Quand on fait une préparation, la première rencontre, les athlètes ne sont pas souvent prêts ni techniquement, ni tactiquement, ni psychologiquement et physiquement. Dans ce cas, il faut aborder chaque individus après près 40% de sa capacité pour avoir un collectif. »

Entre Nathan MABRUKI et MUKOO Barrel, Isaac NGATA tranche

«Les supporters congolais sont tous les mêmes et restent trop exigeants que ça soit du Congo d’en face ou de Kinshasa.

Ils doivent comprendre que nous sommes dans une période de reconstruction. D’où, il faut faire des fondations et cela demande du temps. Voilà pourquoi le Président avait parlé d’un projet de 3 ans. C’est exactement ça que je suis entrain de travailler avec mes joueurs, en ne mettant pas la pression aux supporters, c’est-à-dire en les provoquant mais de rester concentrer sur le terrain.

Dans le football, il y aura toujours de la concurrence. Vous les savez bien que nous avons deux gardiens de but avec des capacités propres, l’un avec l’expérience et l’autre avec la qualité. Mais MUKOO Barrel reste le titulaire pour le moment. La porte n’est pas fermée car le football reste le rare métier où la jeunesse a beaucoup plus de places » a conclu Isaac NGATA.

Horsaison / Or Saison