C’est depuis huit ans que cette situation a persisté, pas d’acces en phase des groupes quels que soient les changements, staffs techniques, joueurs et dirigeants.

Et, c’est au coup de sifflet final de l’opposition de 16ème de finale bis face à Gor MAHIAR que le DCMP peut porter la nature d’un vrai changement du fait que le résultat tant attendu et espéré est finalement là, quel que soit ce qu’a été l’avant TSHIMANGA, voici un nouveau départ qui confirme la bonne volonté de l’actuel comité dirigeant du Daring de faire les choses pour le Daring.

Vidiye TSHIAMANGA porté en triomphe

Parfois dans la vie, le changement peut porter bonheur et c’est le cas de DCMP. Il faut maintenant retrouver la vraie nature de cette formation sportive, celle de la gagne des titres puisque l’on sait que l’accès en phase des groupes n’est pas synonyme d’un titre gagné dans cette compétition, mais ça reste un prestige pour avoir atteint un objectif fixé.

Aujourd’hui, on peut dire qu’il y a eu un début et voici la fin d’une maladie chronique qui a mis huit ans pour trouver un remède.

Ça n’a pas été facile

Il ne faut jamais aimer la facilité parce qu’elle n’a pas grande leçon à donner. De cette qualification sur l’ensemble des matchs joués, le DCMP a certes beaucoup appris, secoué, le navire a par moment tangué et est passé pas loin de la noyade. Heureusement qu’abord, il y a des hommes qui ont su maîtriser ce temps et n’ont pas été pessimistes.

Et même le jour du salut, le scénario n’a pas été celui souhaité par plus d’un supporteur, puisque cueilli à froid avec ce but concédé dès la neuvième minute de jeu devant Gor MAHIAR, le DCMP a mis du temps pour revenir dans le match et ce, devant son public attentiste et qui certainement s’est souvenu de l’étape d’avant dont le dénouement est intervenu après la séance des tirs au but.

Peu avant la mi-temps, Vinny BONGONGA est à la conclusion d’une action collective dont la dixième passe lui a permis de loger le cuir au fond de filet pour l’égalité d’un but.

La mi-temps intervient sur ce score d’un but. En ce moment-là, la qualification peine à choisir son camp. Plus déterminé que son adversaire, le DCMP va trouver la faille (68è), oublié dans la défense de Gor MAHIAR, Junior KONE hérite d’une balle dans la surface de réparation après une percussion de MBELE Junior; il ajuste le gardien, plat du pied pour le deuxième but, le DCMP passe devant son adversaire et fait basculer la qualification en sa faveur mais avec l’obligation d’éviter un deuxième but de Gor MAHIAR.

Chose que les hommes de NGATA vont réussir mais non sans peine, puisque cette avance d’un but n’a eu toute son importance qu’au coup de sifflet final de l’arbitre qui a libéré tout un stade.

Dirigeants, supporteurs et joueurs, tous dans la joie d’avoir réussi à briser cette glace qui avait la mauvaise habitude de les priver de la phase des groupes de la coupe de la confédération.

C’est une première pour le DCMP avec la nouvelle formule. Il était temps, ils y sont mais pourquoi faire?

D’où, l’intérêt d’avoir un regard attentif sur cette formation en cette autre phase de la coupe de la confédération.

HorSaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article