Un nouveau format de la Coupe d’Afrique des Nations Égypte 2019, avec 24 nations, va accorder l’opportunité à quelques pays de participer pour la première fois à la phase finale de la CAN ou carrément faire leur retour après un long moment d’absence.

Du 21 juin au 19 juillet de cette année, l’Afrique va vibrer au rythme de la fête du football avec plus d’invités. Les habitués de cette compétition doivent faire attention aux pays qui vont sûrement jouer les trouble-fêtes. « Nous sommes nouveaux et nous avons très envie. »

Trois nouvelles nations vont découvrir pour la première fois de leur histoire la phase finale d’une CAN, à savoir le Burundi, la Mauritanie et le Madagascar. Trois pays, mais chacun a pu faire le plus dur pour y parvenir.

Le Burundi, cette équipe gourmande

2ème du Groupe C, il a déjoué tous les pronostics en se qualifiant à la dernière journée face aux panthères gabonaises menées par Aubameyang.

Rigoureux, avec un mental d’acier, le Burundi vient de découvrir cette CAN avec une idée en tête, avoir des matchs références ou en d’autres termes, faire tomber une des nations qui a la grande réputation et pourquoi pas passer le premier tour qui sera historique pour toute la nation.

Avec leur sélectionneur burundais, Olivier Niyungeko qui a basé sa sélection sur la jeunesse, comme Cédric Amisi, Gaël Bigirimana ou encore l’attaquant de Stoke city Saido Berahino, les hirondelles sont à prendre au sérieux.

La Mauritanie, le calme avant la fête

Il fallait le faire et ils l’ont fait. La Mauritanie s’était déjà qualifiée lors de la 5ème journée des éliminatoires devant le Burkina Faso et l’Angola. Cette qualification relève d’un grand exploit pour ce pays qui est resté discret mais sérieux. Avec un jeu de vitesse et de technicité se basant sur la confiance de leur coach, le français Corentin Martins, et la dynamique de la fédération a tout amélioré. La Mauritanie sera à la CAN sans avoir froid aux yeux, car les joueurs ont été performants lors des éliminatoires avec 4 victoires contre 2 défaites. Faire mal aux grandes nations ne sera pas illogique pour les mourabitounes avec leur buteur Ismaël Diakite.

Madagascar et la grande progression

Il n’y a pas plus de deux ans où les victoires malgaches étaient souvent prises comme des exploits, mais lors des éliminatoires de la CAN Egypte 2019, les bareas ont fait sensation dans le Groupe A avec le Sénégal, le Soudan et la Guinée équatoriale.

Terminant à la deuxième position, ils seront en Égypte avec à leur tête le français Nicolas Dupuis qui est un autre sélectionneur à double casquette, coach en équipe nationale et en Club, à l’instar de Florent Ibenge en RD Congo. Dupuis entraîne une équipe de la nationale 2 française FC Fleury 91. Leurs ambitions pour une première participation est d’essayer de faire mieux.

Les novices sur les pas de l’Afrique du Sud ou la Guinée équatoriale ? 

C’est la grande question qui aura sa réponse au soir de la CAN Égypte 2019. En effet, depuis 1996, sur les trois nations à disputer une première fois la Coupe d’Afrique, seule l’Afrique du Sud est arrivée en finale jusqu’à l’emporter en 1996 et la Guinée Equatoriale en 2015 qui termine 4ème derrière la RD Congo. Leurs grandes progressions restent à ce jour les quarts de finale, comme notamment le Cap-Vert en 2013 ou la Guinée Equatoriale avant lui en 2012 pour sa première participation.

Gare aux non avertis, car ces nations peuvent vous coûter une qualification au prochain tour comme le Niger l’a fait en 2013 en accrochant la RD Congo lors de la 2ème journée de la phase des groupes.

Horsaison / Or Saison