Quelques jours après la fin des éliminatoires de la CAN Égypte 2019 où les Léopards de la RD Congo ont pu gagner lun de deux tickets du groupe, grâce à leur victoire sur le Liberia (1-0). Cependant, à quelques jours du tirage au sort, on se penche sur les équipes qui peuvent bien poser un sérieux problème à la RD Congo, sachant que la CAF n’a pas encore publié les chapeaux, ni le mode de tirage pour cette édition. On prend donc toutes les possibilités en compte.

De l’histoire et encore des habitudes

Avec 24 nations, la RD Congo va vivre une première Coupe d’Afrique sous ce format, mais surtout une compétition avec plusieurs pays qui ont eu, dans le passé, une ascendance sur les félins congolais.

Il y a par exemple le Cameroun. Ce pays qui a toujours eu raison de la RD Congo, même quand le match semble à la portée des tricolores congolais. Plusieurs fois vainqueur face à la RD Congo, soit six victoires camerounaises, cinq matchs nuls contre une victoire de la RD Congo lors de douze dernières rencontres.

L’Égypte également. Les Pharaons sur le chemin des Léopards ont laissé des marques de douleurs, 4-1 en 2006 et surtout ce fameux 0-1, à Kinshasa en 2008, reste quelque part dans la tête des congolais. Bref, 4 victoires pour l’Égypte, 2 nuls et rien pour la RD Congo depuis 2004. Cette année, encore, ils ont Mohamed Salah en lieu et place d’Amr Zaki ou Mohamed Aboutrika… Matampi, tu es prévenu.

Ceux qui attendent la RD Congo pour une revanche

Oui, nous ne pouvons pas oublier les nations qui ont blessé et choqué la RD Congo lors des dernières grandes affiches.

Évidemment la Tunisie:

Le 5 septembre ne sera oublié que si la RD Congo prend sa revanche sur les Aigles de Carthage qui lui ont barré la route à une Coupe du Monde rêvée. Or, avec cette mentalité, une pression de plus va s’installer et un complexe risque de naître du côté des Léopards, choses qui risquent d’être bénéfiques pour les tunisiens qui savent que s’il faut se croiser, la RD Congo va prendre cette confrontation très à cur et une autre défaite sera très amère.

Le Ghana, une erreur de 2017 encore en tête

En fin ceux qui veulent prouver un statut

Le Maroc, le Sénégal et le Nigeria, tous favoris de la compétition par rapport à leurs performances lors de la dernière Coupe du Monde, auront sûrement une motivation de plus pour confirmer leurs statuts. C’est toujours mieux de les voir de loin pour se faire une image d’eux.

Nous ne pouvons pas oublier toutes les nations qui sont venues écrire leurs histoires, soit pour un retour décisif ou pour une première participation. Attention aux trouble-fêtes!

En conclusion, nous sommes tous sans savoir que si la RD Congo veut aller jusqu’au bout de cette compétition à venir, elle doit être prête à embrasser chacune de ses équipes avec sérénité et envie d’être supérieure. Sinon, l’autre option reste à déclarer forfait, chose qui n’arrivera pas du côté congolais. Pour cela, une bonne et grande préparation s’imposent, mentalement puis physiquement, pour venir à bout des vieux démons et des esprits de trouble.

Le vendredi 12 avril, le verdict sera tombé et la RD Congo pourra juger jusqu’où elle peut aller.

Horsaison / Or Saison