Congo Sport

CAN 2019: LÉOPARDS, L’INVITÉ N’INVITE PAS!

Ils sont 24 à prendre part à la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations Égypte 2019, le rendez-vous est fixé entre le mois de juin et juillet. 24 nations réparties en 6 groupes de 4, seuls deux membres iront en quart de finale à l’issue de la phase des groupes.

La plupart des nations ont dans leurs programmes de préparation retenu les adversaires de taille pour les matches amicaux. Les équipes du Nord veulent se mesurer à celles du Sud, alors que les Orientales visent les Occidentales. Des initiatives qui sont propres aux fédérations de football membres de la CAF.

RDC, l’invitée des autres

Pendant que les 23 mettent en place des systèmes pour accueillir les mieux placées des zones A ou B de l’Afrique, soit de l’Europe le cas du Nigeria qui bat l’Égypte 1-0 à Asaba et le Maroc qui compte se mesurer au Nigéria, la Nation de Super Eagles Green qui a invité est aussi invitée. La République Démocratique du Congo, elle, est invitée à affronter le Sénégal en amical international. Le lieu et la date de cette confrontation restent toutefois à préciser.

Sur la ligne des convoitises, le Congo Kinshasa y figurait cette fois pour l’Algérie. Mais, il faut faire le dernier réglage, le choix a été porté sur le Mali; la raison avancée est le changement du lieu d’entraînement des Verts du désert. Le Congo n’a plus qu’un seul membre du Top 5 africain, elle n’en cherche pas.

Initiative, c’est pour autrui

Membre du Top 3 africain durant la majeure partie de l’année 2017 et celui du Top 5 en 2018, la RD Congo n’a jamais émis une correspondance pour affronter une sélection de grosse calibre non plus la moins lotis qu’elle soit.

Sans honte, le Congo se laisse inviter par la Tanzanie qui n’est même pas dans le Top 10 de la CAF.

La raison est la chanson de tout le temps «  Nous n’avons pas autant d’argent pour faire venir des adversaires ici sur place ou les logés ailleurs en vue de s’y mesurer ». Un comportement de la FECOFA qui laisse place aux inquiétudes et interrogations. La première sur le rôle des sponsors de l’équipe nationale, n’ont-ils pas besoin d’une grande visibilité pour oser débloquer le grand lot ? La FECOFA a-t-elle déjà initié une telle démarche pendant ces 4 dernières années durant lesquelles le football a mis tout le monde d’accord ? La réponse est la même à ces questions “NON”.

D’où on se pose encore une autre question de savoir sur la direction que prend l’argent que les fédérations initiatrices des confrontations amicales versent à la FECOFA, si elle doit toujours tout attendre du Gouvernement de la République ?

Au Congo, dans les fédérations, l’argent reste un sujet tabou. Parlons d’abord CAN, le reste après.

Egypte 2019, quel stage pour la RDC?

« Nous sommes en train d’envisager un pays dans lequel nous pourrons bien préparer notre CAN. Compte tenu de l’emplacement de la compétition, il faut que ça soit un pays du Nord… vous visons soit l’Italie ou la Turquie. Nous sommes en train de voir comment palier au problème de visa schengen pour nos joueurs locaux » a dit Florent IBENGE concernant la préparation de la RD Congo en rapport avec la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations qui revient au pays des Pharaons, 13 ans après la dernière édition. Cela sans préciser contre quelle formation que le Congo jouera réellement.

Dans son habitude, le pays des Fauves aura dans son planning les clubs du pays d’accueil (à l’image des stages Mbakomo 1 et 2). Jouera-t-elle la Turquie ou l’Italie? La question reste suspendue aux lèvres des observateurs.

Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x