La présélection des Léopards Séniors de la République Démocratique du Congo rendue publique, les supporters des Léopards et la Presse Sportive se sont retrouvés avec un mélange de 32 joueurs. Une formation des Champions avec leurs clubs respectifs, des mal classés mais également ceux dont les clubs ont été prêts de la victoire mais n’ont su voir le jour.

Sur cette liste, fort est de constater que rien n’a vraiment été changé ou presque si ce n’est qu’ajout, maintien et retour pour certains. De cette sauce se dégage les habitués de Florent, mieux les intouchables d’IBENGE. Ils ont toujours été et ont souvent composé ses 11 de départ. D’autres bien que moyens, ont toujours été la priorité, il faut faire partie du voyage même si l’on y va pour chauffer le banc.

Après publication, Horsaison.cd revient sur leur tête et utilisation chez les Léopards depuis le lancement des éliminatoires.

Pourquoi ne pas penser au probable 11 de départ et 23 sélectionnés de Jean Florent IBENGE IKWANGE ?

1. MATAMPI LEY

Faute de temps de jeu au TP MAZEMBE, le gardien numéro 1 des Léopards s’est réfugié en Arabie Saoudite pour jouer à l’AL ANSAR Club. Un contrat qui n’aura duré que quelques mois car à ce jour l’homme est à nouveau libre.  Avec les Fauves pendant la campagne d’avant CAN, l’ancien du Daring Club Motema Pembe a disputé 3 matches comme gardien titulaire et 2 comme remplaçant. La seule confrontation qu’il a manqué est celle qui a vu le Congo Démocratique arraché un nul d’un but partout face au Libéria.  L’homme n’a joué que 3 matches sur 6.

2. ISSAMA MPEKO

Celui qui est là, c’est un homme de confiance de Florent. Il n’a jamais manqué un match des éliminatoires de la CAN 2019. Depuis le premier match face au Congo Brazzaville à Kinshasa, le latéral droit du Tout Puissant MAZEMBE a toujours été aligné. Lors de la dernière sortie, alors que tout le monde le voyait hors terrain suite à une blessure à l’épaule droite, MPEKO s’est retrouvé sur la liste des Fauves qui ont affronté le Liberia en match de la 6ème et dernière journée. Vous savez qu’il était d’ailleurs moyen. Mais il a joué 6 matches sur 6.

Il est champion du Congo.

3. NGONDA MUZINGA

Il n’était pas dans les plans d’avant du sélectionneur principal des Léopards parce que d’autres étaient présents . Mais cela n’a pas empêché Florent de le convoquer lors de deux premières journées avant de rester sur le banc face au Zimbabwe à Kinshasa puis utilisé lors de la manche retour. Chaque fois, il était auteur d’une prestation de haute facture. Son dernier match face au Liberia pour le compte de la phase retour, il a suscité l’attention des clubs français. Avec 4 matches sur 6, le latéral gauche de AS V. Club a malheureusement fini en 2ème position à la Ligue 1.

4. TISSERAND JANY

On ne parle jamais assez du natif de Meaux, joueur du VfL Wolfsbourg. TISSERAND a été appelé lors des 5 matches sur 6 de la phase qualificative alors qu’en club son temps de jeu posait problème, lui qui s’est marié à des blessures à répétition. « Le Ministre de la Défense » est le nom lui attribué par les supporters kinois en particulier et congolais en général.

5. LUYINDAMA NEKADIO

Il a tellement répété des séquences de défenses qu’il attire la convoitise partout où il passe et il confirme. DCMP, Sanga Balende, TP MAZEMBE et Standard de Liège ne regretteront jamais de l’avoir enrôlé. On le surnomme d’ailleurs « le boss ». Atterri à Galatasaray, NEKADIO n’a pas pris plus de temps pour s’imposer dans son nouveau club.

Il a un parfait bilan chez les Fauves 5/6.

Le savez-vous ? Son club a tout raflé en Turquie.

6. MBEMBA MANGULU

Sa sélection et sa présence sur la liste des convoqués de Florent ont toujours suscitées des tensions au sein de l’opinion sportive, car l’homme n’a jamais joué plus de 3 matches avec son club au Portugal, le FC PORTO. Si son âge pose problème, son temps de jeu aussi. Il n’a disputé que 124 minutes chez les Pro, soit 3 matches seulement. Sa convocation a toujours été justifiée par IBENGE du fait « qu’il n’a jamais dit non; il s’est toujours montré disponible pour la sélection quand on a besoin de lui. Il est là depuis Claude Le Roy, il aime jouer pour l’équipe ».

Comme si cela suffisait pour la sélection, il a sérieusement toujours été là à chaque convocation parce qu’il sait bloquer derrière. Il compte 5 matches sur 6, il a manquait un seul faute de blessure.

7. YOUSSUF MULUMBU

Sans lui, RD Congo ne serait peut-être pas qualifiée. Alors que le vestiaire des Léopards était devenu un endroit invivable pour ses occupants, « El Capo », tel qu’appelé par ses coéquipiers est venu calmer les choses. Vous savez qui l’a rappelé ? Florent IBENGE bien attendu puisqu’incapable de stabiliser un environnement que ses choix ont pollué. Vous comprenez pourquoi il sera à la CAN? Pour surchauffer le moral des Fauves pour la gagne. Il n’a joué que deux matches avec la RD Congo lors de cette campagne, des matches importants qu’il ne faille pas perdre. Et il a assuré.

Avec son club, il est qualifié à l’Europa League puisque 3ème du championnat écossais.

8. MPUTU MABI

Ses matches contre BAZANO, LUPOPO et V. Club ont fait du bruit qu’il était inadmissible de ne pas le voir intégrer la tanière, non réintégrer la tanière parce qu’il y a été viré par le même Florent qui dos au mur devait à tout prix avoir un animateur offensif pour maintenir la pression sur les adversaires de deux derniers matches contre le Liberia et le Congo Brazzaville. Deux matches, deux passes décisives pour deux buts des Léopards.

Le champion de la ligue 1 avec le TP MAZEMBE est l’exception du groupe.

9. MPOKU EBUNGE

30 matches, 8 buts et 5 passes décisives, Paul-José n’est jamais passé à côté d’un match chez les Fauves. Les buts sur coup franc, des frappes puissantes, les percées à vacation offensive; voilà ce qui manque à IBENGE et son jeu pour s’imposer et ça, Mpoku sait le faire. Le kinois a été convoqué 4 fois sur 6 avant la CAN. Bien que par moment en froid avec le coach, José tient à s’imposer et espère faire une très belle CAN plus que celle du Gabon. Autrement, il demande au coach d’être juste dans ses choix. L’homme est souvent utilisé par le coach dans les temps difficiles (RDC – TOGO et RDC – GHANA en 2017).

10. BOLASIE YALA

Heureusement pour lui a été prêt chez Anderlecht. Il y fait des merveilles. Sa forme étonne, il est sur tous les flancs et est devenu l’homme à tout faire chez les Fauves. En RDC, hormis le coup de gueule de la Tanzanie, Yannick est là. S’il a manqué le match contre le Libéria, le reste il a été présent et il n’a marqué qu’un seul but. 5 matches sur 6, ça prouve que le coach me veut. Et surtout qu’il n’est jamais venu ou n’a jamais été convoqué sans jouer.

11. BAKAMBU

5 matches sur 6, 3 buts en deux matches,  tous marqués au Stade des Martyrs. Cédric vaut à lui tout seul 6 des 9 points décrochés lors de la phase des éliminatoires.

Si sa mésentente avec le coach lui a privé le match contre le Liberia à Monrovia, le joueur de Beijing Gouan est l’attaquant le plus performant des Fauves, ce qui lui vaut une place de choix dans les intouchables.

A quelques semaines de la CAN Égypte 2019, les congolais ont tout sur leur ambassadeur. Le stage est prévu à Marbella en Espagne avant l’ouverture de la CAN prévue le 21 juin au Caire.

Les intouchables sont ceux-là qui sauf blessure ne seront pas éjectés de la liste de 32 présélectionnés.

Qui sont ceux-là qui sont mis out? Horsaison.cd y reviendra.

Horsaison / Or Saison

0 0 vote
Article Rating