En danger après la double confrontation face au Zimbabwe, un point obtenu sur les six possible. Dos au mur, Ibenge n’avait plus de choix que de faire sauter ses verrous sur MULUMBU qui n’avait plus assez de temps de jeu en club et le facteur âge qui penchait en sa défaveur.

Avec MPUTU, il fallait enterrer une divergence qui a réussi à éloigner la star du TP MAZEMBE de la sélection nationale.

R. CONGO – RDC, LA PREUVE

Depuis qu’il n’avait plus été appelé en sélection nationale, la RDC a souffert de l’absence d’un vrai capitaine avant, pendant et après ses différentes oppositions.
Aussitôt revenu, la RDC a retrouvé son équilibre le match contre les diables rouges a été une parfaite illustration.
Certes avec le poids de l’âge, MULUMBU a mis à profit son expérience pour permettre à la sélection congolaise de Kinshasa d’afficher une quiétude sans précédent.
Sur un nuage avec son club, maître à jouer, buteur et passeur décisif en championnat national et en ligue des champions de la CAF, Mputu Mabi n’a pas laissé le choix à Florent Ibenge qui pouvait ne pas avoir un regard sur ses performances.
Un choix qui fait ses preuves contre le Congo Brazzaville, comme il sait bien le faire Mputu aux commandes, le danger est permanent, d’ailleurs l’unique réalisation de la RDC à ce match nul d’un but a été sur balle arrêté exécutée par Touré avec en conclusion KABONGO KASONGO.

LE LIBERIA POUR ASSURER

Avec 6 points et troisième à une longueur derrière son adversaire du jour, l’impératif était de l’emporter sur le Liberia au stade des martyrs afin de s’inviter à la première phase finale de la CAN à 24 nations.
Et pour une première, le duo MULUMBU- MPUTU foule l’aire de jeu du stade des Martyrs sous le regard présidentiel de FELIX TSHISEKEDI.
Sur le terrain, il y a un capitaine qui est Youssouf MULUMBU et une star que beaucoup de ceux qui évoluent à l’étranger découvre, il s’agit bel et bien de Trésor MPUTU MABI.
Le joueur du TP MAZEMBE n’a pas mis longtemps pour faire parler son coup d’œil, sa lecture de jeu bref son génie au départ de plusieurs actions dangereuses notamment cette première passe pour BAKAMBU qui bute sur le gardien adverse.
Le public est conquis et acquis à la cause de la RDC mais le réalisme est loin d’être au rendez-vous.
Il faut attendre la seconde période pour que la conclusion soit parfaite, passe en profondeur de Trésor MPUTU, petite course de BAKAMBU qui résiste au retour du défenseur libérien et ajuste bien sa frappe pour l’ouverture du score.

Un but à zéro il n’y aura pas évolution du score jusqu’au coup de sifflet final, avec 9 points, la RDC devance le Liberia et termine 2ème de son groupe suffisant pour inaugurer la CAN à 24 en Egypte.
En deux matchs, MPUTU et MULUMBU ont démontré à la face du monde et des congolais le profile des joueurs indispensables pour mener des missions biens précises.

Horsaison / Or Saison