Accusé d’être à la base de l’annulation de la séance d’entraînement des Léopards à la veille du match face à l’Ouganda pour n’avoir pas apposé sa signature sur leurs dossiers médicaux, le médecin de l’équipe nationale, Docteur BUNGU KAKALA, s’est adressé devant la presse au lendemain de ce match perdu sur le score de 2 buts à 0.

L’incriminé pris de panique et de peur a dit n’y être pour rien du tout. Il a été surpris comme tout le monde lors de la réunion technique d’avant-match des nouvelles règles de la CAF en matière de qualification des joueurs à ses différentes compétitions suivant leurs dossiers médicaux.

 » Sur le plan administratif, nous recevons des instructions de la CAF pour remplir les dossiers médicaux et les envoyer par voie électronique à partir de nos pays respectifs avant qu’ils ne soient saisis dans la base de la CAF. Mais arrivé à la réunion technique, ils ont demandé des éléments physiques. Nous nous sommes retrouvés avec l’Afrique du Sud, la Namibie, le Cameroun et le Kenya à respecter le premier protocole.

A cet effet, nous avions renvoyé les documents au Docteur qui avait passé les tests aux joueurs en Espagne pour qu’il puisse non seulement les signer mais aussi certifier si tel ou tel autre joueur est éligible ou non, cela  a pris du temps. Pour éviter la disqualification, j’ai proposé au coach de refaire les tests à tous les joueurs ici en Egypte pour qu’on puisse introduire leurs dossiers. Normalement, ces tests ne pouvaient durer que 4 heures et permette aux joueurs de s’entraîner l’après-midi, puisque c’était un vendredi, jour consacré à la prière dans les pays arabes, on devait donc attendre que le médecin revienne de l’église pour le faire. Voilà pourquoi nous avons annulé l’entraînement, mais cela ne doit pas être considéré comme la cause  principale de la défaite de l’équipe » a-t-il exprimé avec un air abattu.

Je suis humain et l’apprentissage continue

Le monde n’étant pas statique, des nouvelles règles apparaissent tous les jours. D’où, la nécessité de toujours chercher à se mettre à jour a reconnu Docteur BUNGU KAKALA.

« Malgré toutes les années que j’ai passées dans ce métier avec l’équipe nationale, je suis un humain et l’apprentissage continue. Avant, nous savions que les joueurs n’étaient pas permis de manger l’omelette mais aujourd’hui, par exemple, en premier league anglaise c’est permis. Les choses évoluent et moi je continue d’apprendre. » a-t-il conclu.

Pour rappel, le dossier médical est le document qui atteste qu’un joueur a passé un contrôle détaillé avant d’être jugé apte à prendre part à une compétition internationale.

Horsaison / Or Saison

0 0 voter
Évaluation de l'article