Le sélectionneur principal des Léopards de la RD Congo a levé, depuis le mardi 21 mai dernier, le mystère sur la liste de 32 joueurs présélectionnés qui effectueront la préparation à Marbella (Espagne) en début du mois de juin prochain pour la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations dont le coup d’envoi sera donné le 21 juin prochain en Egypte.

Sur cette liste, Jean-Florent IBENGE n’a pas retenu Dieumerci NDONGALA, joueur du Racing Club de Genk de Belgique, club avec lequel il a été sacré Champion de la Pro League (Première Division) saison 2018-2019.

Quand le critère temps de jeu sauve les uns et écarte les autres

Parmi les critères de sélection utilisés par le sélectionneur principal de la RD Congo Jean-Florent  figure le temps de jeu. Au regard de la liste publiée par IBENGE, ce critère a sauvé certains joueurs qui ont eu suffisamment de temps à s’exprimer en club notamment Britt ASSOMBALONGA, Bobo UNGENDA, Jacques ILONDA MAGHOMA et autres. Mais le même critère a vu certains joueurs susceptibles d’être appelés dans le groupe, être écartés à l’instar de Jordan BOTAKA, surtout Dieumerci NDONGALA, auteur d’une saison plutôt bonne, bonifiée par le sacre de sa formation en Championnat Belge. L’ailier congolais a pourtant été titulaire indiscutable avec Genk.

NDONGALA en Chiffres

En 31 matches en championnat, le joueur de 27 ans a fait 21 apparitions comme titulaire et a été auteur de 6 buts dont 2 en Europa League et 4 en Championnat. 

Dieumerci NDONGALA, c’est une moyenne de 58 minutes par match où il a fait des belles prestations. Forcément, l’ancien sociétaire de Charleroi a un peu de mal à vivre cette non-sélection et ne s’est pas privé pour le faire savoir au micro de Top Congo FM.

« Je suis content de ma saison, mais je dois avouer que c’est une très grosse déception pour moi. Je ne vais pas le cacher. C’était un objectif pour moi de participer à cette CAN, malheureusement je n’ai pas été appelé. Honnêtement, je pense que j’ai fait une bonne saison, maintenant c’est le choix du coach, il faut le respecter. Ça ne va pas me faire douter de ce que je vaut. J’espère que dans le futur ça ira puisque je reste congolais et disponible pour mon pays. »

Des propos très francs du natif de Kinshasa qui a vu Yannick BOLASIE, Chadrack AKOLO et Mechack ELIA le devancer dans la hiérarchie et tirer leur épingle du jeu afin de postuler pour une place parmi les 23 qui iront en Egypte pour la phase finale.

Horaison / Or Saison

0 0 vote
Article Rating