Le titre de champion du Congo dans la version féminine n’a pas changé de main ce mercredi au Stadium des Martyrs. La raison est simple, le champion sortant a une fois de plus privé son habituel adversaire en finale de cette compétition nationale le titre et de la plus belle des manières.

Les filles de Canon de N’djili ont une fois de plus été plus fortes et réalistes face à celles de La Loi qui ont très mal géré les occasions où elles avaient la possibilté de faire mal à leur adversaire.

Le ton du premier set

Le premier set âprement disputé et très serré au marquoir va connaître une issue avec seulement deux points d’écart à l’avantage des N’djiloises (26-24).

Il y a de quoi se dire que c’est bien parti pour une finale dont le suspense sera de mise et l’issue est loin d’être une simple partie de plaisir.

La différence de Canon

Dans un véritable duel au deuxième set, les filles de Canon et celles de La Loi livrent un spectacle digne d’une finale de la coupe du Congo.

La Loi qui domine (13-9) verra son avantage fondre au fil des minutes (15-12) jusqu’à se faire égaliser (15-15) et c’était bien parti pour course poursuite au marquoir, plus d’une égalité s’invite (17-17, 18-18).

Canon se détache avec deux points d’écart (18-20) et prend les commandes de ce deuxième set jusqu’à l’emporter avec trois points de différence (22-25). Deux sets à zéro indique le tableau d’affichage, arme à la main La Loi cède pourtant un deuxième set à son adversaire.

Elles finissent dans le calme

Alors qu’elles devraient être revanchardes à l’entame du troisième set, les filles de La Loi font leur plus mauvaise entame depuis le début de cette opposition.

Très vite un écart de 7 points se crée (6-13), il n’y aura pas de la résistance puisqu’elles vont des fautes en fautes.

Loin d’être performantes, elles accusent une faiblesse sans précédent (12-19), Canon de N’djili en profite pour préserver son avantage (13-23) dans une totale confiance et achève calmement la partie (14-25).

Le titre est bel et bien conservé, trois sets à zéro, elles sont et restent championnes du Congo.

HorSaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article