Des retrouvailles en finale de la 16ème coupe du Congo de volleyball Hommes entre le VC MWANGAZA et le VC ESPOIR, les deux dominent au niveau national et les voir en finale est synonyme de s’attendre à tout sauf à une victoire facile d’une des deux formations.

Cette finale avait une saveur un peu particulière, le VC Espoir champion du Congo 2018 était face au VC Mwangaza finaliste de la coupe d’Afrique des clubs champions de Brazzaville.

C’est donc un premier face à face depuis la compétition à Brazzaville, la suprématie au niveau national est en jeu.

Mwangaza entame, Espoir finit

Le vice-champion d’Afrique se lance dans sa finale avec une bonne réussite (3-0) mais se fait rattraper (5-5), une série d’égalités s’en suit et Mwangaza reprend les commandes (15-10). Les hommes de Swale OMARI assurent leur domination (18-15) mais ont du mal à la conserver (19-19), les deux clubs se répondent coup pour coup et se tiennent à un petit point (22-23). Surpris, Mwangaza se voit dépossédé de ce set qui était presque un acquis (22-25).

Un dénouement au bout du bout

A l’image du premier set, le deuxième a été celui qui a vu les deux clubs sortir pratiquement le grand jeu et à chacun son temps fort.

Premier à marquer, le VC Espoir va préserver son avantage (7-9) avant que Mwangaza ne revienne pratiquement dans le match (10-10) pour prendre le devant (15-13). Un avantage peu éloquent qui n’a pas exclu comme d’habitude le retour de son adversaire, ce qui sera le cas (16-16).

La partie prend alors une autre tournure, Espoir assure ses arrières en creusant l’écart devant (17-20) et puis (18-22), mais il fallait sans compter avec le retour au marquoir de Mwangaza (22-22). Les deux équipes vont d’égalité en égalité (25-25), plus efficace et réaliste le VC Espoir marque par deux fois et s’offre une fois de plus un nouveau set (25-27) au bout du suspense.

L’orgueil africain

Mené deux sets à zéro, c’est déjà trop lorsqu’on revient il n’y a pas longtemps d’une compétition africaine à laquelle on a été vice-champion. Perdre une finale par trois sets à zéro serait une véritable humiliation, Mwangaza avait plus qu’une obligation de freiner le rythme de son adversaire au cours du troisième set. Mais, ce n’est pas un acquis pour autant, l’adversaire ne l’entend pas de la sorte, lui, il veut sauver sa saison avec ce titre national.

Ça sera peut-être le plus disputé des sets, puisque les deux clubs se tiennent à égalité au marquoir jusqu’à (13-13), Mwangaza qui se détache par la suite (17-14) va faire cavalier solitaire et son adversaire était obligé de combler les 3 ou 4 points d’écart lui imposés par le vice-champion d’Afrique.

Sans surprise, ce set sera Mwangaza (25-21) qui, de son orgueil relance cette finale en réduisant le score à un set contre deux.
Espoir sans partage au 4ème set

Un 4ème set à sens unique

Touché dans son orgueil avec ce set perdu, le VC Espoir fera du quatrième set le dernier de cette finale avec une domination sans partage, un set à sens unique avec des écarts dignes d’un club qui ne veut pas faire durer le suspense (4-9).

Les hommes de SAPALO et MUKWIDI vont par moment avoir au marquoir le double de points de leur adversaire (9-18). Avec cette allure, personne ne pouvait douter de la conservation du titre côté Espoir (13-19) et s’était déjà fini pour Mwangaza alors qu’en face l’adversaire continuait à jouer jusqu’à l’emporter avec insolence (13-25).

Trois set à un, le Volley Club Espoir a été largement supérieur et a fini par conserver son titre avec sans nul doute l’appui d’un public acquis à sa cause.

Le rendez-vous est donc pris l’année prochaine pour des nouveaux défis à relever tant au niveau local, national que continental.

HorSaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article