C’était dans le cadre de la troisième journée de la phase des groupes de la 55ème édition de la Coupe du Congo, Zone Ouest dans le groupe B que les oranges devraient recevoir les matadiens de l’AS Veti Club.

Une ambiance électrisante avec une motivation à la kinoise pour soutenir l’équipe chère à l’Evêque Pascal MUKUNA, que les supporters ont montré dès le début de cette belle rencontre.

Malheureusement, les poulains de Papy KIMOTO entrent sur l’aire de jeu sous une forte pression des supporters qui étaient bel et bien déçus de la prestation de la formation de BM Sport, maillot faible du groupe qui a été laminé et crucifié par la Jeunesse Sportive de Kinshasa; JSK en sigle, par un score fleuve de 9-1.

La Renaissance du Congo sous la pression

Ce résultat avait déjà permis à la JSK d’être classée provisoirement à la tête du classement avec 7 points +9 en attendant le résultat de son poursuivant direct.

La Renaissance du Congo débute très mal sa rencontre en confondant la précipitation en lieu et place de la rapidité. Les joueurs entrent dans la philosophie de leurs supporters en cherchant de marquer dès le début de la partie.

Présent et sage, l’entraîneur de l’AS Veti Club comprenant la physionomie du jeu, opte pour le faux rythme en posant le ballon par terre, profite des déchets de la ligne médiane des Oranges pour insister du côté gauche de la défense rennais, question de trouver la faille.

Il a fallu attendre la 21ème minute pour que la formation de l’AS Veti trouve enfin la faille suite à une perte de ballon de KUESSE Jonathan que l’attaquant matadien réussit à battre le portier NDALA DIEMU.

La surprenante Veti Club

Veti Club domine et s’impose devant la Renaissance. Tout change et le calcul donne l’avantage à la formation matadienne qui, jusque-là était qualifiée avec 6 points.

Renaissance se perd, joue dans la précipitation,  sans âme et sans plan de jeu. Les joueurs courent derrière l’adversaire et le ballon.

Le désordre règne toujours

Les supporters étonnés et désespérés choisissent la chasse aux hommes en uniforme pour mettre la pression afin d’espérer à un résultat à leur avantage.

Les matadiens dominent et.s’imposent à la mi-temps avec un avantage au marquoir par un but à zéro.

Papy KIMOTO réconforte ses joueurs et croit à la remontée dans la deuxième partie. Malheureusement, Mira KALONJI, élément détonateur du plan de jeu de la Renaissance n’était pas dans son grand jour. Des mauvaises passes, distrait et instable dans sa ligne médiane. Ce qui a permis à Veti de s’installer dans la moindre riposte.

Méconnaissable sur le terrain, Papy KIMOTO lance KIKWAMA et  SIDIBE pour espérer ne fût ce qu’à un match nul, un changement qui va payer à la 80ème minute de jeu,  grâce à un ancien de la JSK, KIKWAMA MUJINGA

Le score restera inchangé et la Renaissance du Congo va finalement terminer avec 5 points, derrière l’équipe chère d’Adonis NGAMBANI.

L’avenir du FC Renaissance reste sombre

Avec ce score, les Banas Fibo ont été renvoyés à la barre en attendant la confirmation de l’organisateur pour les équipes qui devaient être récupérées comme des meilleures deuxièmes.

Ayant été confirmées par le comité d’organisation, le chemin reste très compliqué pour les Oranges de la capitale qui devait bien négocier ces prochains matchs pour espérer le titre.

Horaison / Or Saison

0 0 vote
Article Rating