A l’entendre parler de sa démission ce lundi 26 Octobre, les choses sont bien claires.

Vidiye Tshimanga a certes formellement démissionner. Néanmoins, en sa qualité de supporteur, il est prêt à tout pour que le DCMP retrouve ses lettres de noblesse avec ou sans sa personne comme Président. « Je ne voudrais pas que ma personne pose un problème au DCMP. Je n’ai pas besoin d’être Président pour être Imanien » confie Vidiye Tshimanga à la presse sportive.

Une déclaration qui confirme son attachement à ses couleurs, puisqu’il se dit prêt à poursuivre avec les objectifs qu’il s’est assigné avant son élection à la tête du DCMP. « Je vais tout donner pour arriver à ces objectifs d’ici la saison prochaine » qui consistent notamment à renouer avec le titre au niveau national et voire sur le continent.

Mais seulement, Tshimanga reconnait avoir été surpris par ce passif financier estimé à 800.000 USD qui pèse sur le club.

Ce montant découle notamment des primes à la signature non payées et des salaires des staffs techniques avant qu’il ne soit Président.

Pour faire régner le climat de paix au sein du DCMP, Tshimanga décide de laisser vacant son poste de Président à travers une démission qui peine à convaincre l’opinion.

En réponse à sa lettre de démission, il lui a été demandé par le Président du Conseil d’Administration de continuer à assurer les affaires courantes jusqu’à ce qu’un remplaçant sera trouvé « s’ils ne viennent pas, qu’ils se taisent  » lâche Tshimanga sur son probable remplacement.

Seulement au vu des actions que continue de poser le Président démissionaire, «  si quitter un poste veut dire abandonner le DCMP, c’est mal comprendre ma démission » notamment  » la dotation des véhicules aux joueurs et staff technique ».

La grande question est celle de savoir « qui va oser  » se prononcer candidat Président du DCMP ? Pour ainsi prendre en charge le quotidien du DCMP (salaires et primes des matchs) ainsi que les dettes à payer.

Tout porte à croire que Vidiye Tshimanga, qui du reste s’est déjà mis dans la dynamique de trouver une issue à son rythme ne ferme pas la porte aux personnes de bonne volonté à prêter main forte afin que le DCMP se tire de cette affaire.

Pour ceux qui voient d’un mauvais oeil la dotation des véhicules, Tshimanga explique son choix de trouver à la fois la solution aux sanctions financières de la FIFA déjà en cours. Aussi, mettre à l’aise les joueurs et staff qui ont un objectif à atteindre en perspective entre autres de la campagne africaine puisque le club est engagé en coupe de la confédération.

Les dysfonctionnements à la base des sanctions trouvent déjà une solution. Les problèmes en interne étant réels, il estime que  » Nous devons être supporteurs du club et non des induvidus  » afin d’applanir toute divergence qui n’avance en rien le DCMP.

HorSaison/OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article