La ville de Durban en Afrique du Sud est choisie pour la tenue des assises consacrées à l’élection du nouveau patron de la Confédération Africaine de Volleyball « CAVB « .

Initialement prévue pour ce mois de juin, selon nos sources concordantes, cette session a été tout simplement repousser par l’actuel Comité Exécutif de la structure pour le 25 Octobre 2020 prochain, ce, en collaboration avec l’instance supérieure de ballon au filet qui est la Fédération Internationale de Volleyball « FIVB « .

Le nouveau calendrier retenu se présente de la manière suivante :

  • Le 22/10/2020 : Arrivée des délégués
  • Le 23/10/2020 : Réunion du Conseil d’Administration
  • Du 24 au 25/10/2020 : Congrès proprement dit
  • Le 26/10/2020 : Départ des délégués.

Parce que nous parlons des élections, Madame Bouchra Hajij qui est candidate au poste de la Présidence de la CAVB assume en même temps la fonction de la Présidente de la Fédération Royale Marocaine de Volleyball.

Bouchra Hajij vient tout récemment d’être nommée par le Comité International Olympique comme Responsable de la Commission de la Culture et Patrimoine, un poste considéré comme un supplément pour son expérience en matière de sport. Elle s’est dit prête à répondre à tous les atouts afin d’assumer pourquoi pas la fonction de la Présidente de la Confédération Africaine de Volleyball si on lui accorde cette chance.

Farouche opposante aux idéaux du vieux routinier l’égyptien Dr Amr Elwani candidat à sa propre succession en dépit de ses 4 mandats purgés à la tête de cette structure, Bouchra Hajij tient à affronter ce dernier sans trembler ni complaisance à travers ses arguments alléchants lors de la campagne qui s’annonce.

Face à la presse, Bouchra Hajij s’illustre par ces propos :

« Je salue ma nomination au sein du CIO et je promets d’utiliser les connaissances recueillies pour améliorer les normes du volleyball en Afrique qui stagnent depuis deux décennies… »

Et d’enchaîner,

 » C’est une opportunité pour les femmes africaines dans le sport et généralement pour l’Afrique en tant que continent … Je suis fière d’être associée à des organisations telles que le CIO et FIVB où la bonne gouvernance est essentielle. »

Bouchra Hajij s’est dit très pressée de prendre la direction de la Confédération Africaine de Volleyball « CAVB » afin de mettre en chantier sa vision.

« Jai hâte de développer des compétences en gestion, de découvrir la bonne gouvernance et les meilleures pratiques pour améliorer notre jeu. »

Cette ancienne internationale du volleyball marocaine va très loin en taquinant l’actuel Comité Exécutif de la CAVB quant à la gérance des différentes zones.

« Nous devons maintenir la transparence et la démocratie dans nos opérations de la CAVB. Les différentes zones doivent également être impliquées afin que toutes les fédérations nationales membres puissent bénéficier du soutien de la Confédération Africaine de Volleyball. »

Elle soutient haut et fort que c’est la CAVB qui doit être le pourvoyeur des moyens financiers pour les représentants africains à toutes les compétitions internationales.

« Mon rêve est de veiller à ce que la CAVB soutienne tous les représentants africains aux compétitions internationales afin qu’ils obtiennent les meilleurs préparatifs. Nous avons des talents incroyables ici en Afrique, mais nous ne préparons pas bien pour les tournois majeurs qui affectent nos performances Je ferai de mon mieux pour placer le volleyball en position haute conformément à la mission de la FIVB, car nous avons très bien réussi en termes d’audience et de base de fans lors des jeux de Rio. »

Horsaison / Orsaison

0 0 voter
Évaluation de l'article