86ème minute de jeu, la RD Congo n’est pas passée loin d’un KO au Stade des Martyrs à l’entame des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2021.

Aubameyang qui résiste à la charge de Tisserand et peut bien armer son pied pour loger le cuir au fond de filet, mais comme par deux fois lors de la première période, c’est le gardien congolais qui a le dernier mot, arrêt réflexe pied droit de KIASUMBUA, la balle est renvoyée en corner.

Les congolais ont eu chaud, heureusement pour la RD Congo Joël KIASUMBUA sauve les siens au terme d’un match que les Léopards n’ont pas réussi à dominer puisqu’Aubameyang et ses coéquipiers étaient bien en place.

Le secteur offensif en panne, BAKAMBU n’a pas tiré au but pendant ce match, BOLINGI et MULEKA ont eu chacun son temps fort mais pas assez inspirés pour faire la différence en seconde période, la ligne offensive en difficulté pas la peine d’espérer mieux.

Le très attendu RDC-GABON au Stade des Martyrs a démarré avec optimisme du douzième homme, qui a surchauffé cette enceinte en chantant à l’unisson le « debout congolais ».

Sur le terrain, cela n’a pas suivi puisque la RD Congo peine à entrer dans son match, les 5 premières minutes sont à l’avantage de l’adversaire.

Si MASUAKU sur son côté gauche et IMBULA dans l’entrejeu abattent un grand travail, c’est la star du Gabon qui va s’illustrer en premier avec un frappe captée par Joël KIASUMBUA (24′). Quatre minutes plus tard, Aubameyang est de nouveau dans la surface de la RD Congo, d’un pointu, il voit sa frappe finir sa course entre les mains de KIASUMBWA mais en face, il n’y a pas du répondant si ce n’est la tentative de MPOKU qui passe largement au-dessus de la cage du Gabon et puis IMBULA peine à frapper un ballon qui traîne dans la surface.

Zéro but à la mi-temps, la RD Congo n’y arrive pas

Dès l’entame de la seconde période, N’SENGI monte MUKOKO AMALE pour créer le surnombre en attaque sur le côté droit. Chose que le latéral droit du DCMP va réussir comme dans ses habitudes, il a réussi à placer plus de dix ballons dans la surface dont certains n’ont pas trouvé preneur.

Si ce n’est quune tête de BOLINGI, monté en seconde période et une retournée réflexe de MULEKA qui n’a pas du tout inquiété le gardien gabonais.

S’agissant de BOLINGI, il aurait pu dès son premier ballon donner l’avantage aux siens si et seulement si il avait cadré son plat du pied. Même chose pour MULEKA qui, d’une frappe à quelques mètres du grand rectangle n’a pas réussi à orienter le cuir en direction de la cage du Gabon.

Aubameyang et les siens plus à l’aise au Stade des Martyrs ont manqué de peu de répartir avec les trois points puisque l’attaquant d’Arsenal n’a pas réussi à prendre le dessus sur le gardien congolais avec qui il a eu deux face-à-face.

Match nul blanc, les Léopards n’ont pas été aussi tranchants à Kinshasa et dans moins d’une semaine, l’obligation est celle de montrer un autre visage à Banjul face à la Gambie, leader du groupe.

HorSaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article