Congo Sport

ÉLIMINATOIRES JA ZONE 4 (HANDBALL): LA RDC QUALIFIÉE AU BOUT DU BOUT.

Ils étaient attendus au tournant et ils ont répondu présents; les Léopards séniors handball messieurs de la RD Congo ont réussi à arracher leur ticket pour le 12ème Jeux africains qui auront lieu à Rabat, au Maroc, au mois d’août prochain, ce après avoir renversé les Lions indomptables du Cameroun lors des éliminatoires de la zone Afrique centrale qui se sont déroulés à Kinshasa du 23 au 25 avril 2019.

Les Fauves congolais ont remporté jeudi le match retour sur le score de 26 à 22, soit un écart de 4 buts, supérieur aux 3 buts d’écart avec lesquels ils ont perdu au match aller, un jour plus tôt, face aux mêmes adversaires, 29 à 32.

Une vraie bataille des fauves

C’etait un match décisif pour la couronne sous-régionale, un match de qualification et une vraie finale entre deux équipes qui se valaient pratiquement et comme tel, il a offert du beau spectacle à l’image du match aller. Aucune de deux équipes n’a voulu laisser l’autre prendre le large, d’un but à l’autre, les joueurs de deux équipes marquaient à tour de rôle jusqu’à ce que la pause intervienne sur le score de 10 buts partout. Un score qui éliminait doffice la RD Congo, car il accusait encore un retard de 3 buts concedés au match aller.

La seconde période commence avec le même rythme que la première, réponse du berger à la bergère à chaque fois que l’une de deux équipes marquait un but de plus que l’autre. Une situation défavorable pour les hommes de Francis TUZOLANA, toujours en retard de 3 buts dans l’ensemble et qui doivent absolument se surpasser pour refaire leur retard et ensuite passer devant pour ne pas décevoir les quelques centaines de supporters congolais qui ont mis le feu au gymnase René Descartes du Lycée français de Kinshasa, avec des chants en leur honneur. Malgré cela, l’égalité persiste jusqu’à la 15ème minute de la seconde période, 17 buts partout.

Le réveil du léopard

Sentant la pression montait dans le chef des supporters, parmi lesquels le Président de la Fédération de Handball du Congo, Amos Mbayo, partagé entre angoisse et soutien, les Léopards décident enfin de prendre les choses en main. La bande de Doudou MAYALA appuie sur l’accélérateur et prend pour la première fois le large dans ce match en ayant 3 buts d’avance sur les Lions à la 47ème minute, profitant à chaque fois des erreurs offensives des camerounais pour rétablir l’égalité dans l’ensemble de deux match, 18-17,19-17 et 20-17, soit 49 partout dans l’ensemble de deux matches.

L’écart sera ensuite réduit à 2, à deux reprises par les camerounais qui ne lâchent rien, sachant qu’un seul but de moins côté congolais leur offrait le titre sous-régional, 20-18 et 21-19 à la 48ème minute; ensuite vient la 49ème minute où les Lions se voient être réduits à 5 contre 7, après la suspension pour deux minutes de deux d’entre eux. Les congolais en profitent pour prendre le large jusqu’à mener de 6 buts, 25-19, soit le plus grand écart du match, ce à 9 minutes du terme; le public de la Salle René Descartes jubile, croyant que le break était fait, mais c’était sans compter sur la détermination des camerounais, qui, une fois revenus au complet, ont réduit l’écart à 3 buts, 25-20, 25-21 et 25-22 à 4 minutes du terme, rétablissant ainsi l’égalité dans l’ensemble de deux matches à cet instant de la rencontre. 54 partout ; le gymnase du Lycée français retient alors son souffle.

Aurélien TSHITOMBI, le héro

Plus qu’une minute à jouer et les Léopards mènent de 3 buts, 25-22, un score qui ne leur offre pas encore la couronne sous-régionale ainsi que la qualification aux Jeux africains de Rabat dans la logique des choses. La tension monte d’un cran dans la salle, tout le monde devient coach; des membres du staff technique, aux supporters en passant par les dirigeants de la fédération, tout le monde s’agite, pensant avoir la clé pour gagner ce match.

L’avant dernière attaque camerounaise aboutit à un raté, ce qui donne aux congolais la balle de match à quelques secondes de la fin, une balle que va transformer en but, l’arrière gauche Aurélien TSHITOMBI, à 3 secondes de la fin et après les Fauves congolais n’ont eu qu’à défendre ce but de plus pendant les 3 secondes avant que la paire arbitrale tunisienne ne siffle la fin du match. 26-22 pour la RD Congo qui remporte ces éliminatoires devant le Cameroun sur un score cumulé de 55 à 54.

Un ouf de soulagement poussé par tout un gymnase qui retenait alors son souffle avant d’exploser avec des cris de joie, en communion avec ses héros.

Les congolais ont réussi leur pari, ils seront bel et bien présents à Rabat au mois d’août prochain en tant que Rois de l’Afrique centrale.

Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x