Congo Sport

EPFKIN 2019-2020 : UJANA BIEN LANCÉE, STADE TSHIBALA UN PROBLÈME

13h40′ à Kinshasa, c’est le coup d’envoi du match AC UJANA – RC SAINT ETIENNE. La rencontre est officiée par l’arbitre central TSHIBANGU assisté de ENGO et MPAKA, respectivement comme premier et deuxième assistant puis KETELEY, arbitre protocolaire.

Alors que le public attendait vivre une rencontre emballante pour le simple fait que la faveur des pronostics se penchait du côté du team Vert-Noire de Tshangu, le RC St Etienne, qui vient de monter dans cet espace d’élites. Les Orientaux de Kinshasa n’ont fait que mordre à l’hameçon des jeunes de l’Académie.

Les académiciens qui pour leur entrée en la matière en cette 103ème édition se sont imposés sur la note sans appel de 0 but contre 2.

NGOTO BUTA a ouvert le premier le marquoir sur penalty faisant suite à une faute commise dans le rectangle fatal par le jeune MWANZA de RC St Etienne, c’était à la 4ème minute de la fin de la première période du match, soit à la 44ème minute.

Le second but est intervenu en début de la seconde mi-temps, soit à la 55ème minute, d’une balle lancée en profondeur que NGOMA MANIANGA, l’attaquant de UJANA reprend le cuir et l’a allongé du pied droit. ABILAWU MUNUNGU, gardien de but de RC St Etienne n’a constaté que le dégât au fond des filets.

Une rencontre très équilibrée pendant la première période où l’on a enregistré un seul tir cadré dans le chef de deux équipes. C’est au cours de la deuxième période que les deux entraîneurs, LANDO Maxence de UJANA et Douze BABANGA de RC St Etienne, ont pu revoir chacun dans son camp ce qu’il fallait rectifier afin de bien se relancer. Se relancer mais sur quelle aire de jeu?

Municipal Bruno TSHIBALA, le casse-tête

Franchement, d’une part, c’est une bonne initiative d’avoir pensé à offrir à la jeunesse de ce coin de la capitale cette infrastructure, mais d’autre part, nous devons aussi reconnaître certaines failles que ce cadre accuse, bien que l’œuvre humaine n’est pas parfaite. Il faut au moins plus d’attention.

C’est notamment la pelouse qui ne répond plus aux normes et conformités pour la pratique d’un bon jeu. Les joueurs sont sujets de glissement à chaque seconde du déroulement du match et ce, quelle que soit la qualité des bottines que disposent les athlètes. C’est un constat fait sur place que ça soit les joueurs eux-mêmes ou encore les entraîneurs. Cette situation fait l’objet du débat et il y a lieu que l’initiateur de ce projet puisse revoir les choses, car nous le soulignons « c’est un terrain en chantier  » évidemment.

Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x