Congo Sport

ÉTATS GÉNÉRAUX DES SPORTS : C’EST UN TRAVAIL QUI VIENT DE LA PRÉSIDENCE … LE TRAVAIL VA CONTINUER AVEC LA PRÉSIDENCE … CHRISTIAN MATATA

Le Sport en République Démocratique du Congo est un secteur, le seul d’ailleurs, qui bat du point initial au point final la musique et qui permet au politique de maintenir un climat de paix dans toute la République mais négligé et oublié car ne ramenant rien à la caisse de l’Etat. Le Sport en RD Congo n’est fait que pour dépenser, en plus pas trop pris en compte d’où il n’a aucun conseiller dans le Cabinet du Chef de l’Etat.

Ce dernier qui a toutefois mis un de ses conseillers passe-partout sur le coup (le Sport), le Conseiller Spécial en charge des questions « stratégiques », Vidiye TSHIMANGA pour scruter ce qui ne marche pas. Vous comprenez maintenant ? Conseiller Spécial en charge des questions stratégiques (Tout sauf rien) pour traiter un secteur stratégique qui est le sport (permet de maintenir la paix et la quiétude dans le pays).

Les Présidents des Fédérations étaient de la partie et Horsaison.cd a interrogé celui de la Fédération de Volley-Ball du Congo, Christian MATATA qui salue l’initiative tout en martelant que le travail doit se poursuivre à la Présidence de la République.

Je vous invite à lire le contenu de son interview accordée à votre rédaction :

« Nous venons de nous réunir avec le Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en charge des questions stratégiques. Il nous a juste dit qu’il a reçu une mission du Chef de l’Etat qui aimerait rencontrer le mouvement sportif mais avant de le rencontrer, il aimerait connaitre le problème spécifique de chaque fédération pour voir dans quelle mesure il peut intervenir.

Et deuxièmement, c’est l’annonce de l’organisation des Jeux de la Francophonie 2021. Il était question d’en parler et voir comment il faillait préparer cet événement et voir aussi la possibilité de revisiter les conclusions des états du sport qui ont été faits il y a 10 – 11 ans et voir dans quelle mesure il faut améliorer le niveau du sport au Congo.

La part qui me concerne, c’est de pouvoir y apporter une pierre. Là, ils parleront spécifiquement de chaque discipline. En tant que Président de la Fédération de Volley-ball du Congo, j’ai présenté les difficultés que nous rencontrons et voir quelles seraient les possibles pistes de solution pour que le Chef de l’Etat et le nouveau Ministre des Sports qui sera mis en place puissent voir de quelle façon ils pourront travailler ensemble afin que nous puissions avoir les résultats.

Le Conseiller a été précis, il n’a pas demandé à ce que le travail soit fait au niveau du Comité Olympique parce que c’est un travail qui vient de la Présidence, ça doit rester au niveau de la Présidence et le Président y tient donc le travail va continuer avec la Présidence ».

Si pour la plupart des Présidents des Fédérations Sportives nationales de la RD Congo, cette démarche est salutaire, le Ministre des Sports a.i LISANGA BONGANGA, lui, s’est enflammé. L’homme dit que le Ministère dont il est en tête n’a pas été contacté, pourtant le Secrétaire Général aux Sports, Barthélémy OKITO, était bel et bien là. Le « Toujours » Secrétaire Général a représenté le Ministère des Sports.

Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x