Le Club Orange de la capitale passe des moments de joie au Championnat National de la Vodacom Ligue 1. En effet, après avoir débuté la saison sportive avec plusieurs difficultés techniques, le recrutement était comme la cible de tous les échecs enregistrés par l’équipe.

Renaissance et ses entraîneurs

La Renaissance a hérité d’un entraineur qui avait réussi à faire parler de son équipe et de son nom au championnat en défiant plusieurs équipes appelées communément « grands » dans le stade mythique rénové Kashala Banzola de Mbuji-Mayi. Il s’agit bel et bien de Chico MUKEBA. Après plusieurs journées sous sa direction technique, la Renaissance n’avait enregistré aucune victoire à domicile, encore moins à l’extérieur. Elle n’a marqué qu’un seul but.

L’équipe que dirige Pascal MUKUNA, orpheline d’un entraineur leader, capable de faire renaitre la joie dans le chef des supporters, avait jeté son dévolu sur Papy KIMOTO, un certain 26 décembre 2018.

KIMOTO, UN NOUVEL ÉLAN

Après une séparation à l’amiable avec les dirigeants de la Jeunesse Sportive de Kinshasa, JSK en sigle, Papy KIMOTO était libre de tout contrat. Il a au moins ramené un titre de “deuxième place” à la 54ème édition de la Coupe du Congo qui s’était jouée dans la Province de Lualaba, précisément dans son chef-lieu, Kolwezi.

Papy KIMOTO est venu sauver un navire qui chavirait lentement et sûrement dans une mauvaise côte. A la tête par intérim de l’équipe la plus populaire de Kinshasa et ancien entraineur adjoint du Daring Club Motema Pembe de Kinshasa, il a réussi son pari dès les deux derniers matchs du Club au championnat, tous à l’extérieur, en ramenant quatre points.

Ancien joueur de Lokeren de la Belgique, Papy Kimoto a un bilan largement positif en alignant cinq victoires (deux à l’extérieur), trois nuls (un à l’extérieur) et deux défaites (un à l’extérieur).

Renaissance renaît

Sauveur, comme les supporters de cette équipe reconnaissent, suite au résultat qui permet à la Renaissance du Congo de quitter définivement la zone de relégation. Un maintien qui est déjà assuré, mais l’entraineur veut finir en beauté la saison avant de se concentrer à la 55ème édition de la Coupe du Congo.

Devant lui, deux gros poissons du championnat, entre autres l’AS.V Club de Kinshasa et le TP Mazembe de Lubumbashi, avant d’en découdre avec Maniema Union, Mont Bleu et Muungano.

Bénéficiant d’un remaniement de l’effectif, Papy KIMOTO a mis en place une très belle tactique et une disposition technique qui ne cessent de flatter les analystes et les amoureux du ballon rond de la RD Congo.

Horsaison / Or Saison

0 0 voter
Évaluation de l'article