L’accès dans les installations sportives en RD Congo appelé à se moderniser notamment avec « KANDA », une carte qui permet aux amoureux du ballon rond d’économiser sur leur budget et d’éviter autres tracasseries liées au contrôle dans différents terrains où se joue le championnat national.

L’initiative de Bob MAKANDALELE à travers MAX-WORLD a été bien acceptée par la FECOFA, la LINAFOOT et le sponsor de la Ligue 1. Toutes les parties se sont mis d’accord pour travailler ensemble et mener à bien la vulgarisation de cette nouvelle expérience.

« KANDA » compartimente les installations sportives en trois catégories que sont la tribune d’honneur, la tribune latérale et le pourtour.

« KANDA NOIRE » pour le pourtour. Elle peut se payer cash (18.000FC) ou par tranche de 6, soit 3.000FC. Dès payement de la tranche, « KANDA » vous donne droit daccès à un bon nombre de machts.

« KANDA JAUNE » pour la tribune latérale. Elle coûte 20$ et le mode de payement est le même.

« KANDA BLANCHE » pour la tribune d’honneur et elle coûte 50$.

Ces cartes donnent accès à tous les stades où se joue le championnat national.

Où trouver KANDA?

« KANDA » est à trouver dans les shops du sponsor de la Ligue 1 et pour ce dernier, l’objectif premier de « KANDA » est dessayer de rentabiliser le championnat.

Pour les fans, rentabiliser c’est augmenter le prix du billet des matchs alors que ce n’est pas le cas. Le système « KANDA » rassure aux supporteurs l’accès pratiquement gratuit aux stades.

D’ailleurs pour cette première expérience, toutes les parties se sont convenues puisque « KANDA » a trouvé le championnat en cours et l’achat permet à son détenteur d’avoir accès au reste du championnat dans les différents stades.

Le Président de la FECOFA, lui, estime que l’avènement de « KANDA » concerne l’utilisation des cartes numériques sécurisées pour l’accès aux stades lors des matchs de la LINAFOOT.

« KANDA assure le contrôle, elle canalise et surtout permet à une certaine mesure d’avoir la maîtrise sur les affluences dans nos stades et bien entendu assurer la rentabilité.

Celle-ci permet en outre de mettre un terme à ce qu’on doit appeler « les entrées sauvages dans nos stades ». Ces entrées soulagent la misère des auteurs, cela fera partie des trains de mesures que nous sommes entrain de mettre sur pied. »

Ce projet ramène la population congolaise à un certain civisme.

« A travers ce projet, nous allons procéder à l’éducation de nos populations à travers un comportement civique responsable.
Il faut intégrer cela dans une vaste campagne qui a été lancée par l’actuel Chef de l’Etat » a laissé entendre le Président de la FECOFA.

Constant OMARI est également conscient du fait qu’à ce stade, ils ne peuvent assurer la totale sécurité aux utilisateurs.

« Nous ne pouvons pas vous donner la garantie à 100% pour ce projet, il est encore en sa phase exécutive et expérimentale en même temps.

Une fois que l’expérience sera satisfaisante, KANDA aura également la possibilité de s’étendre avec les matchs des équipes nationales de la RD Congo. »

Moins chère, plus de sécurité pour le payement des billets, canaliser les fonds et rentabiliser le championnat national oui, mais il ne faut surtout pas oublier la clé de répartition.

« KANDA n’abroge pas l’arrêté ministériel plutôt il canalise et sécurise les recettes. Ça serait même automatique, ça serait bien et ça nous conforte plus dans la transparence de la bonne gouvernance. »

Pour l’organisateur du championnat, il faudra peut-être catégoriser (A, B et C), les matchs selon leur affluence sans pour autant toucher aux quotes-parts.

« Nous ne toucherons pas aux quotes-parts. »

Certes du nouveau en Ligue 1 avec cette expérience, attendons voir ce que ça mise en pratique va donner et comme « KANDA » sera accueillie par ses utilisateurs.

HorSaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article