L’histoire du DCMP ressemble à une chaîne qui lorsqu’elle se brise ne sait plus soutenir le poids de la balance. Ce qui s’est fait dans le Comité Hassan ABDALLAH démis de ses fonctions par le Conseil d’Administration du Club Vert et Blanc de la capitale conduit par Jonas MUKAMBA KADIATA NZEBA; un comité qui avait en son sein comme membre Amos MBAYO KITENGE, Président de la Commission ad hoc des supporters récemment mis out par les Gilets Verts.

KITENGE Amos n’est pas parti seul, il a tiré avec lui le tuteur du Club, personne de bonne foi qui en temps utile a permis au Daring de souffler.

Comment AUBIN a-t-il était trompé ?

Alors que le Daring Club Motema Pembe se préparait à l’organisation de l’Assemblée Générale extraordinaire et élective, Aubin MINAKU NDJALA NDJOKO qui tenait à placer son homme à la tête de l’équipe s’est prêté aux conseils du Conseiller Financier au Ministère des Sports pour maintenir son ombre sur l’équipe mais il a été conduit en déroute.

Avec des ambitions telles que gagner la coupe de la confédération 2019-2020 et dompter la Ligue 1, le candidat d’Aubin a présenté une prévision annuelle de 1.200.000 $, soit 3.600.000 $ pour 3 ans sachant que le challenger s’est préparé en conséquence et maîtrisant le montant de son enveloppe annuelle qui remonte à 3.000.000 $, soit 9.000.000 $ pour tout le mandat.

Comme le disait MOBUTU « entre un ami et un frère, le choix ést clair », le Conseil d’Administration s’est penché sur le projet qui pesait le plus. Donc, celui de Vidiye TSHIMANGA puisque les finances présentées par MINAKU n’étaient  pas claires.

DCMP, totalement financé par le Gouvernement

Alors que tous voyaient le DCMP vivre avec l’argent injecté par le tuteur et Hassan ABDALLAH, le Daring était plutôt une sorte de couverture pour se faire de l’argent sur le dos des joueurs en présentant comme prétexte la préparation. Un budget de 176.000 $ qui, au départ est présenté comme les frais de préparation mais au finish payait les joueurs car qualifiés aux interclubs de la CAF.

Malheureusement pour le Comité Hassan, travaillant sous la bénédiction d’un haut cadre du Ministère des Sports, le Gouvernement ad interim ne peut pas déposer un projet pour un décaissement dépassant les 100.000 $ américains. D’où, le Comité Abdallah a manqué d’argent pour payer les joueurs juste après les 50.000 $ remis par le tuteur. Une démarche bloquée par la Présidence actuelle dont V. TSHIMANGA fait partie.

Une chose est vraie, la monture Abdallah, MINAKU et MBAYO s’en va avec une dette colossale.

Horsaison / Or Saison