La Fédération Internationale de Football Association a tranché sur le contentieux MAZEMBE-RAJA CASABLANCA sur le cas Ben MALANGO. Selon l’organe faîtier du football mondial, ni le club marocain du RAJA et moins encore le joueur congolais, Ben MALANGO ne seront administrativement frappés ou suspendus si ce n’est qu’une imposition financière car selon le communiqué de la FIFA rendu public ce jeudi 05 Mars 2020 « Raja de Casablanca et Ben MALANGO paieront une somme de 296.996 euros à MAZEMBE dans 45 jours. Si dans ce délai RAJA et MALANGO n’apurent cette situation, le club marocain sera interdit de recruter pendant trois saisons et le joueur de son côté sera suspendu pour 6 mois. Mais l’athlète donc reste joueur de Raja et il jouera bel et bien le match de ce samedi contre son ancien club le Tout Puissant MAZEMBE ».

Une décision que MAZEMBE salue et prouve bel et bien que le joueur était lié de manière professionnelle au club lushois contrairement à ce que plusieurs racontaient sur la formation Noir et Blanc du Haut-Katanga « Condamnation confirmée pour le Raja et MALANGO par la FIFA dans la reconnaissance du contrat et la condamnation du Raja et du joueur pour avoir violé (i) pour le joueur son contrat et (ii) pour le Raja les règlements de la FIFA » tels sont les lignes que l’on peut lire sur le compte twitter du Manager du TP MAZEMBE, Frédéric KITENGIE KIKUMBA.

Le 5 fois vainqueur de la Ligue des Champions triomphe sur le plan honorifique et confirme son statut d’un des clubs leader sur la scène africaine mais ne va pas bénéficier de son investissement sur ce produit brut qu’il a rendu potable. Les Rajaouis peuvent se frotter les mains.

Le Raja en Aigle, Mazembe en Corbeau

MAZEMBE touchera certes de l’argent gagné dans les bureaux de la FIFA mais perd de l’estime face au RAJA de CASABLANCA qui vient de le battre dans un dossier de transfert puisque le joueur a préféré rester au Maroc et ne retournera pas à Lubumbashi.

Alors que le Club de Lubumbashi réclamait des millions pour être indemnisé par le club marocain, une suspension de 6 mois et une interdiction de recruter pendant deux saisons pour le Raja, il n’en sort avec une somme d’environ 300.000 Euros alors que pour s’approprier les services de l’ancien Corbeau, le club des Aigles avait proposé une enveloppe de près de 800.000 Euros que Mazembe avait rejeté.

Avec cette annonce de la FIFA, le Raja sort ragaillardi et vainqueur d’un procès qui pourrait être évité par le club congolais qui aux yeux de plusieurs est un mauvais négociateur en termes de transfert.

Horsaison / Or Saison

0 0 voter
Évaluation de l'article