La nouvelle de la disparition de l’ancien international congolais EMEKA ESANGA dit « MAMALE » est tombée l’après-midi de ce jeudi 25 juin 2020 à l’âge de 42 ans de suite des problèmes respiratoire.

Plus d’une fois annoncé mort, cette fois la nouvelle est bien confirmée par Docteur BUNGU, Responsable Médical de la FECOFA.

Joueur très technique balle au pied qui s’en va avec tout son savoir-faire qu’il a commencé depuis un certain temps à transmettre aux jeunes dans une école de foot au Shark Club.

révélé au monde à la Can 1996 en Afrique du sud, auteur d’une performance sans concurrence dans l’effectif de la RDC.

EMEKA ESANGA est connu pour ses performances lors de la Coupe d’Afrique des Nations (1998), compétition au cours de laquelle, les Léopards « Simba » avaient occupé la troisième place après une remontada (4-4) alors que le Burkina Faso menait au marquoir (1-4). C’est à la séance de tirs au but que la RD Congo va l’emporter pour s’offrir la médaille de bronze.

Puis, s’en est suivi un succès fou du technicien congolais qui va mettre son cap vers la Corée du Sud alors que très attendu en RD Congo. Son nom sera collé à certains produits et bien entendu l’action du but égalisateur face au Burkina Faso sera reprise dans une chanson de l’orchestre Empire BAKUBA.

« Jean MUKULU apesi Mamale, Mamale a sali centre, tala mutu ya Fish… »

MAMALE reçoit la balle de Jean MUKULU, fait la passe à MUNGONGO « Fish », de la tête le défenseur central de la RD Congo loge le cuir au fond des filets pour l’égalisation de la RD Congo (4-4) alors qu’on jouait les dernières secondes du temps additionnel.

Frappé par la gestion de sa carrière, MAMALE a tenté tant soit peu de se reconvertir en encadreur des jeunes footballeurs puisque son talent le réclamait toujours sur un terrain de football. Balle au pied malgré son âge, EMEKA ESANGA attirait l’admiration.

Paix à son âme!

Horsaison / Or Saison

4 1 vote5 1
Article Rating