Congo Sport

FOOT-RDC: KATUMBI PRÊT A DIVORCER D’AVEC MAZEMBE ?

Le retour de Moïse KATUMBI au Katanga a été un signal fort pour entre autres les amoureux du sport en général en RD Congo et du football en particulier. Ils sont venus par milliers manifester leur approbation au retour de celui dont la casquette de dirigeant sportif ne laisse personne indifférent.

Le 20 mai, déjà dans l’histoire politique de la RD Congo sous Mobutu. Cette date historiquement parlant a fait peau neuve avec notamment le retour de KATUMBI, trois ans après à Lubumbashi.

Un trophée sur deux pour le boss

MAZEMBE ne l’a pas accueilli bredouille, avec lui le trophée du championnat national de la RD Congo saison 2018-2019, au terme d’un championnat qui s’est joué avec un nouveau format à 16 clubs.

Sur la scène continentale, le Club n’a fait mieux que s’arrêter en demi-finale de la Ligue des Champions et espère qu’avec son retour, il pourra cette fois-là atteindre la finale, l’emporter et renouer avec le mieux des titres qu’il y a en Afrique.

Les réformes s’imposent

Trois saisons durant, MAZEMBE a gagné dans son antre de Kamalondo une Ligue des champions en 2015, deux Coupes de la confédération 2016 et 2017. Depuis, plus rien sur le continent, en bon manager un relooking s’impose. Déjà avec un nouvel équipementier, Mazembe a une nouvelle image.

 Kamalondo est à rénover

Aussitôt rentré, le Président du Tout Puissant MAZEMBE a annoncé sa volonté de redimensionner Kamalondo au niveau des tribunes pour augmenter la capacité d’accueil.

D’abord la pelouse

Dix semaines pour revêtir l’aire de jeu de Kamalondo d’une nouvelle génération de pelouse synthétique, les travaux ont été lancés par Moïse KATUMBI le 23 mai dernier. Une marque indélébile qui signe avec force le retour à la maison du Président de MAZEMBE. A ce jour, Kamalondo est fermé. Les travaux ont commencé,  l’ancienne pelouse synthétique quitte déjà l’aire de jeu pour laisser place à la nouvelle.

KATUMBI prêt à partir, mais…

En dépit de sa volonté de continuer sa gestion au sein de MAZEMBE, Moïse KATUMBI se dit disposer à laisser la place à quelqu’un d’autre, si telle est la volonté des supporters. Une déclaration thermomètre qui veut sans nul doute jauger la caution « crédit gestion » que lui accorde les supporters de cette équipe puisque l’adversaire direct à Lubumbashi, à savoir LUPOPO est entrain de s’armer davantage.

Ils doivent, les deux parties, s’accorder sans la moindre fissure pour demeurer forts et certainement revanchards la saison prochaine. Le moment serait très mal choisi si ce divorce désiré de KATUMBI en cas d’une approbation formelle des supporters.

«  L’équipe appartient aux supporters, s’ils sont prêts à ce que je cède, je le ferai » a déclaré en conférence de presse Moïse KATUMBI.

Plutôt un nouveau départ

Il est plutôt clair qu’un renouvellement de confiance entre les deux parties s’impose puisqu’il faut remettre la machine MAZEMBE en mode « Tout Puissant » et ensemble se lancer à la conquête des nouveaux titres tant en national que sur le continent.

 MIHAYO un cas

Il a été confirmé entraîneur pendant une période difficile, il a su préserver l’image de MAZEMBE à la taille des ambitions et des moyens du concours de circonstances. Maintenant que les choses semblent être redéfinies avec la présence de Moïse KATUMBI, MIHAYO va-t-il gardernsa place d’entraîneur principal ? Et pendant combien de temps?

La nouvelle saison sportive est très attendue pour donner des réponses à toutes ces questions. Sinon, pour ce qui est de son bilan durant les trois ans d’absence sur le sol congolais de Moïse KATUMBI, Président du Tout Puissant MAZEMBE, Pamphile MIHAYO écrase toute concurrence au niveau national avec une Coupe de la confédération et deux titres de la LINAFOOT à son actif en tant qu’entraîneur principal des Corbeaux.

Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x