La pratique du football sur le continent doit dans une certaine mesure se mettre au même niveau tel que cela se pratique sous d’autres cieux.

En RD Congo, le processus de professionnalisation des clubs est déjà en marche. Si MAZEMBE fait exception pour avoir rempli toutes les exigences ou presque, l’obligation est telle que les autres clubs évoluant au championnat national doivent aussi s’y conformer.

Le Saint Eloi LUPOPO déjà dans la dynamique puisque le Comité BEVERAGGI est plus que déterminé à redorer l’image de cette formation sportive ayant son quartier général à Lubumbashi.

Le Comité BEVERAGGI s’active davantage

Saisi par la Fédération Congolaise de Football Association au sujet des exigences de la Confédération Africaine de Football en rapport avec la professionnalisation des clubs, Pascal BEVERAGGI Président de LUPOPO et son Comité ont tenu à faire part à la presse sportive de leur volonté de la mise en pratique de certains points relatifs à ces exigences au lendemain de leur élection à la tête de cette formation sportive.

«Ce projet et cette reconstruction s’articulent sur un certain nombre de travaux nécéssaires tant sur le plan administratif, sportif et structurant. On parle du stade et le projet de la construction du centre de formation, d’une académie propre au club.

Tous ces sujets sont au coeur de l’action que je mène depuis l’année dernière avec l’ensemble du comité sportif, sont des sujets importants pour le club, pour nos fanatiques, pour la compréhension de tous et pour espérer atteindre au niveau du club et de son organisation, un niveau professionnel comme il le mérite.

Nous avons participé à une séance de travail à la FECOFA, qui nous a expliqué la reglémentation de la CAF en vue de professionnaliser le club évoluant en première ligue, selon le terme de chaque fédération.

En dehors de règlement de la CAF, la FECOFA a reçu mission d’accompagnement des fédérations pour permettre à tous les clubs de se structurer, de se réoganiser afin d’être des clubs professionnels à proprement parler.« 

Le Saint Eloi LUPOPO est plus que déterminé à se conformer aux exigences de la CAF, qui se résument en cinq points essentiels:

Organisation administrative
Organisation sportive
Organisation management
Organisation financière
Se doter des infrastructures sportives (stade)

Toutes ces recommandations n’ont rien d’un caractère surprenant pour les Cheminots puisque le Comité est déjà à pied d’śuvre.
Sur le plan administrative, les choses connaissent une nette progression; le club tient à l’implication de toutes les composantes, notamment les supporteurs qui ont un rôle et pas le moindre dans cette mue qui doit les rapprocher davantage de leur club surtout pour ce qui est de la reconstruction du Stade de LUPOPO.

LUPOPO se donne l’obligation de revenir au-devant de la scène en national et renouer avec les interclubs de la CAF, l’avenir s’annonce très prometteur et les attentes sont donc nombreuses pour les cheminots.

Horsaison / Or Saison

0 0 voter
Évaluation de l'article