L’interruption de l’énergie électrique est le bémol enregistré ce mercredi à la Salle René DESCARTES du Lycée Français de Kinshasa lorsque la RD Congo, pays organisateur du challenge trophée Junior Dame comptant pour la zone 4 affrontait le Cameroun en match de la première journée mais en deuxième match.

Aux allures d’une confrontation des Fauves, la partie  est lancée par les congolaises qui inscrivent les points sans vraiment se distancer des camerounaises puisque l’égalité intervient à chaque point marqué 1-0, 1-1, 2-1 puis 2-2. Rattrapant les congolaises, les Lionnes Indomptables profitent d’un manque d’imagination criant des Léopards incapables de percer la muraille défensive des jaunes et creusent l’écart à 2-7.

De par son orgueil d’organisateur, la RD Congo mettra en place une remontée à la hauteur du Cameroun mais pas trop sereine parce que ses ailes sont son tendon d’Achille, le tableau d’affichage indique 8-11.

Un retour des Léopards qui se fera avec un replacement des joueurs de Guy KANOA avec une ascension incomprise par leurs homologues du Cameroun.

Léopards, plus rapides que les Lionnes

La perméabilité des côtés résolue, les congolaises foncent désormais dans l’axe des Jaunes et Rouges qui à 10-11 se font égaler à 11-11 puis 12-12. La dernière égalité de la rencontre, Les Fauves de la RD Congo courent à 1000 km/h sans être talonnées 13-12, 15-12 puis 16-13 à la pause. Une avance de 3 points qui sera mise en danger à la reprise.

Seconde partie : inquiétude et gloire…

Sorties des vestiaires, les camerounaises reviennent avec l’idée de faire mieux que les 5 dernières minutes et reprendre le large comme aux 10 premières minutes de la première manche. Elles réduisent la note à 16-14, une réduction qui sonne la révolte chez les Rouges, qui voulant préserver leur avance, visent la barre de 20 buts qu’elles atteignent progressivement 17-14, 18-16, 19-1- et 20-17. Cet écart de 3 points sera vite revu à la hausse peu avant que survienne la panne électrique qui a plongé la salle dans le noir alors que le score était de 23-18 en faveur de la RD Congo.

Après près de 7 minutes dans le noir, la partie pouvait reprendre avec d’entrée les attaques camerounaises qui parviennent à atteindre 19 buts mais pas pour une longue durée, le Congo reprend la main et se démarque à 5 buts d’écart soit 25-20. Sur les nerfs, le Cameroun perd le fil et commet les fautes qui profitent au Congo Kinshasa, les expulsions pleuvent et la note est à 30-23.

La dernière seconde de la partie coïncidera avec la dernière réalisation congolaise à 31-23. Un premier match réussi avant d’affronter la RCA et le Maroc. Le Royaume Chérifien venu en invité.

Horsaison / Or Saison