Elles sont venues aux Jeux Africains 2019 avec la qualification à la coupe du monde de la spécialité prévue au Japon fin novembre début décembre de l’année en cours. Une qualification, synonyme de la troisième place, soit de la médaille d’argent obtenue au dernier Championnat d’Afrique des Nations à Brazzaville.

Elles ont assuré leur statut lors des trois premières rencontres de la phase des groupes aux Jeux Africains, contre le Maroc (45-25), la Guinée (26-21) et le Nigeria (29-22); la dernière en cette phase des groupes devant l’Angola été sanctionnée par une défaite (21-27), la première dans cette compétition.

Jouant la qualification pour le dernier carré face à la Tunisie en quart de finale, les congolaises se sont bien reprises en l’emportant (36-25), objectif atteint.

Fébrile devant le Cameroun en demi-finale

En demi-finale, les Léopards ont croisé le chemin d’une des valeurs sûres du continent africain en pleine ascension, le même qui avaient donné du fil à retordre aux coéquipières de MWASESA à Kinshasa lors de la phase éliminatoire, la sélection camerounaise.

Le Cameroun qui s’est dressé en véritable défi pour la RD Congo a fini par s’imposer (25-30) privant ainsi aux Léopards une place en finale.

Il faut se rattraper et sauver sa peau

En match de la petite finale, la RD Congo retrouve la Guinée qu’elle avait déjà battu en phase des groupes (26-21).

La RD Congo va déverser sa colère sur la Guinée qu’elle dominait déjà à la pause (16-9), la note de cette opposition pour la médaille d’argent sera très salée, une véritable correction infligée à l’adversaire, score final (32-22). La RD Congo est une fois de plus en bronze pour n’avoir pas été à la hauteur de l’Angola et du Cameroun, deux cibles sur qui Célestin M’POUA et sa sélection doivent sérieusement travailler pour viser mieux.

Fini les Jeux Africains, la place est maintenant à la préparation pour la coupe du monde Japon 2019.

Horsaison / Or Saison