Les Léopards seniors messieurs de la RD Congo ont enfin obtenu la première qualification de leur histoire à une coupe du monde de handball, une compétition qu’ils joueront au cours de sa 27ème édition en 2021, en Egypte.

Les tricolores congolais ont obtenu cette qualification après avoir terminé 7ème à la Coupe d’Afrique des Nations 2020 en Tunisie, une CAN remportée par l’Egypte qui a détrôné la Tunisie, pays hôte et  tenante du titre en la battant en finale, le dimanche 26 janvier, sur le score de 27 à 23.

MERCI CHERS PHARAONS

Logiquement en ne terminant que 7ème de la CAN tunisienne, la RD Congo ne devait pas se qualifier pour cette première grande coupe du monde avec 32 participants car l’Afrique ne doit disposer que de 6 places sur les 32; les Fauves congolais doivent donc leur salut aux Pharaons d’Egypte qui ont permis à l’Afrique d’avoir une place de plus en abritant cette compétition et en terminant dans le top 7 de la CAN, mieux en survolant la CAN 2020 qu’ils ont remportée sans perdre le moindre match.

MISSION ACCOMPLIE, MAIS…

En allant jouer cette CAN, les Léopards de la RD Congo avaient un seul objectif, celui d’arracher la qualification au mondial puisque le titre était quasi inatteignable au regard de la force du trio Egypte-Tunisie-Algérie qui domine le handball masculin africain depuis sa création en remportant toutes les 24 CAN organisées, 10 titres pour la Tunisie, 7 pour l’Algérie et 7 également pour l’Egypte.

On peut donc dire que c’est une mission accomplie pour les hommes des coaches Francis TUZOLANA et Simon BADENIKA qui au passage ont fait mieux que lors de l’édition 2018 au Gabon où ils ont terminé 8ème. Mais cela ne suffit pas pour aller chercher des résultats au haut niveau.

11 MOIS POUR MIEUX FAIRE

Les Léopards dont les limites tant physiques que tactiques se sont fait remarquer au cours de cette CAN lors des matches décisifs, face à l’Angola pour la qualification en demi-finale et face au Cap-Vert pour la qualification directe au mondial sans attendre le match pour la 7ème place, devront beaucoup travailler sur la gestion des matches, surtout de fin des matches, car au cours de ces deux rencontres, alors qu’ils étaient devant au score, ils se sont fait rattraper puis dépasser au score à chaque fois.

Néanmoins, les congolais ont 11 mois devant eux pour se préparer avant ce mondial qui ira du 14 au 31 janvier 2021. Il faudra plusieurs stages aux Fauves congolais, ensemble, locaux et professionnels, afin qu’une vraie cohésion puisse être créée, ce, dans le but d’éviter quelques erreurs relevées au cours de la CAN dont la préparation s’est faite de façon séparée avec d’un côté un groupe des européens et de l’autre un groupe de locaux pour seulement 5 jours de préparation commune.

Horsaison / Or Saison