Congo Sport

HANDBALL, MWASESA CAPITAINE MODÈLE

Née à Lubumbashi en mars 1985, la capitaine de la sélection nationale de Handball Dames de la RD Congo s’apprête à prendre part à sa troisième phase finale de la Coupe du monde, autant de participation pour  son pays.

L’ancienne joueuse d’Africa Sports d’Abidjan (2008) est une battante sur différents terrains de handball. Elle va signer son premier contrat professionnel chez le Mérignac Handball en deuxième division française. En sélection nationale, elle est un modèle pour ses coéquipières.

La RD Congo doit entre autres sa troisième qualification au mondial japonais à sa capitaine, dont les performances individuelles ne sont plus à démontrer.

Novice à la Coupe du monde 2013 en Serbie, MWASESA, la première de la RD Congo classée 20ème au finish sera la meilleure marqueuse de sa sélection. Une performance qui trouve sa raison d’être avec son dynamisme en club, Toulon Saint-Cyr de France de la première division, qu’elle a rejoint.

Aussitôt arrivée en 2009, elle aura mis peu de temps pour sortir ses griffes de léopard de la RD Congo, alignant  des grosses performances,  notamment championne de France en 2010, vainqueur de la Coupe de France 2011 et 2012. Durant ces trois années, elle monopolise le titre de meilleure arrière gauche en France.

Quoi de plus normal avec de telles performances qualifier la RD Congo à sa première Coupe du monde avec une distinction de plus lors du Championnat d’Afrique 2012, élue meilleure arrière gauche et meilleure marqueuse de la compétition.

Après la Coupe du monde 2013, la capitaine de la RD Congo prend une grande décision, celle de quitter la France pour revenir en Afrique et c’est en Angola qu’elle atterrit en 2014 au sein de Primeiro do Agosto. Au courant de la même année, elle conduit la RD Congo en finale de la Coupe d’Afrique, battue par la Tunisie en finale. C’est donc avec le statut de vice-champion que la RD Congo se présente pour la deuxième fois consécutive en phase finale de la Coupe du monde en 2015 au Danemark.

Comme dans ses habitudes, MWASESA  signe la moitié des buts de la RD Congo à ce rendez-vous mondial soit 18.

Elle aura trois fois la palme de meilleure joueuse du match face à la France, l’Argentine et la Corée du Sud.

En 2016, elle fait un passage à vide, aucune place sur le podium. Absence constatée à la phase finale de la Coupe du monde 2017,  la Coupe d’Afrique des Nations en Angola met un terme à toute une génération, mais le leader reste en place et rebondit de la plus belle des manières en 2018.

2018, UN NOUVEAU DÉPART

Elles sont restées à deux pour contribuer à la reconstruction de la sélection nationale de handball. Avec SHOKKOS, MWASESA conduit une jeune génération à Brazzaville prendre part à la Coupe d’Afrique des Nations.

Jamais une compétition sans un trophée individuel, meilleure marqueuse, joueuse de la compétition, MWASESA et ses nouvelles coéquipières atteignent un objectif, une médaille en bronze synonyme de la 3ème place. Une 3ème qualification à la Coupe du monde Japon 2019, des athlètes pareils sont d’une race rare, une fois qu’ils raccrochent difficile de leur trouver un remplaçant si tôt.

Le mondial Japon 2019

Après deux participations en phase finale de la Coupe du monde, certainement on aura beaucoup appris. La troisième doit être celle qui doit faire la différence dans le résultat collectif.

Prête à conduire la sélection nationale de la RD Congo au Japon, MWASESA  sera donc cette étoile qui doit éclairer le chemin à ses coéquipières et amener la RD Congo à relever un nouveau défi.

Meneuse des troupes, technique, habile, puissante et rapide. Ajouter à cela le brassard de capitaine,  Christiane MWASESA a toutes les qualités qui font d’elle l’élément remarquable et indispensable pour sa sélection.

Vas-y championne, la RDC ton pays a encore besoin de toi.

Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x