C’est à l’occasion d’une visite à Paris en France que le Ministre des Sports et Loisirs de la RD Congo a reçu officiellement le cahier des charges de la 9ème édition des Jeux de la Francophonie que Kinshasa capitale de la RD Congo va accueillir du 23 Juillet au 1er Août 2021.

Marcel Amos MBAYO est entré en possession de ce document le mercredi 6 Novembre 2019, c’est la Directrice de ces Jeux de la Francophonie Zeina Mina qui le lui a remis.

Un motif de satisfaction pour le Ministre des Sports et Loisirs qui, à travers ce cahier des charges voit une avancée significative de ce que sera l’organisation de ces jeux.

« C’est une grande satisfaction, nous avons été très bien reçu par Madame la Directrice de ces jeux. La RDC est très fière d’organiser ces jeux, parce que c’est dans l’esprit de tous les congolais.

Aujourd’hui, nous sommes venu nous enquérir de certaines situations par rapport à la prochaine visite des experts des différentes fédérations qui sont choisies pour ces jeux.

Nous allons rapidement rentrer au pays et nous atteler à les accueillir et mettre toute la musique en marche pour que leur séjour se passe bien.

Aujourd’hui, la RDC est une grande nation francophone en Afrique et pourquoi pas dans le monde, c’est pourquoi nous disons que c’est une grande fierté d’accueillir ces jeux en RDC. Nous allons faire de notre mieux pour que le défi qui est vraiment le nôtre soit relevé. « 

Le Ministre des Sports congolais a également relevé le fait que l’organisation de ces jeux n’a été attribuée à son pays la RDC que sur une période de deux ans, alors qu’elle devait lui être accordée dès l’épilogue de la 8ème édition que la Côte d’Ivoire à abriter en 2017.

« Nous avons notre langage, nous disons que rien n’est impossible aux congolais, puisque nous avons reçu l’organisation de ces jeux alors qu’il ne restait que deux ans, alors qu’en principe c’est pendant quatre ans qu’on prépare ces jeux.

Mais, nous nous sommes dit en tant que congolais, nous allons faire l’impossible pendant ces deux années pour être à jour pour l’organisation de ces jeux.

Nous croyons que nous allons le faire, nous avons une certaine dynamique pour organiser les choses, nous allons nous y atteler d’ici 2021. »

Marcel Amos MBAYO plante déjà le décor de ce que sera l’ambiance lors de ces Jeux de la Francophonie dans la capitale Kinshasa, une ville où il fait beau vivre.

« Nous veillerons à ce que les différentes nations qui vont venir en RDC se rendent compte de l’effectivité de la vie au Congo parce que ce que nous suivons dans les médias, c’est comme s’il ne reste plus les hommes là-bas, il n’y a que des cadavres en RDC, c’est d’abord cette fierté nationale. Nous voudrions à ce que tous nos visiteurs puissent s’en rendre compte parce qu’il y aura échange des mentalités et échange de beaucoup de choses sur tous les plans, ça sera un bon événement pour nous. »

D’abord et avant tout, les épreuves dans différentes disciplines retenues pour ces 9èmes Jeux de la Francophonie, la RD Congo qui a pris goût à la médaille d’or lors de la précédente edition, avec l’athlète MAKOROBONDO SALUKOMBO en marathon de 42 Km, va devoir multiplier des efforts pour améliorer ce qu’a été sa moisson lors des jeux organisés en Côte d’Ivoire.

HorSaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article