Les troubles y ont élu domicile, mais la ville volcanique a tenu. Les rebelles y ont siégé, mais la ville montagneuse a su surmonter les épreuves et aujourd’hui, de par le sport, le sourire revient sur le visage de certains.  Le paysage est à nouveau resplendissant et la ville est redevenue accueillante.

Les centres sportifs y sortent de terre, les clubs d’ailleurs y trouvent les joueurs et on raconte que les meilleurs basketteurs du pays y résident. Même le Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI  est allé y jeter un œil pour vérifier cette hypothèse dont lui seul garde la réponse finale.

Et juste après lui, les encadreurs sportifs y sont attirés, cherchant les meilleurs de tous.

Le KIC s’invite à Goma

Après une expérience kinoise ponctuée par un trophée raflé à Dubaï à l’issue de la Dubaï Super Cup, la Kinshasa International Cup s’est vue dans l’obligation de se nationaliser et devenir Kongo International Cup, transformation réussie avec les mêmes initiales mais il faut trouver l’endroit où sera jouée la première édition. Le comité d’organisation opte pour la Province du Nord-Kivu et la Ville de Goma est plébiscitée. La ville des pommes vertes est une ouverture de toute la zone Est de par sa position de pôle d’attraction et de jonction entre les provinces orientales de la République Démocratique du Congo avec une aire de jeu plus adaptée à la pratique d’un bon football.

Les inscriptions seront lancées ce samedi 4 mai 2019 avec une ouverture sur le paiement à la banque, question de faire mieux qu’à Kinshasa.

A quand la compétition ?

Une fois les inscriptions clôturées, le tournoi propre dit interviendra sur une semaine. Si la Ville de Kinshasa, enclavée qu’elle soit, a su présenter plus de 700 jeunes tenants à taper aux yeux de recruteurs, à la Ville de Goma on en demande encore plus. «Le Tournoi se jouera à Goma, mais il n’est pas dit qu’il est juste réservé aux gomatraciens ou aux habitants du Nord-Kivu. Il est ouvert à toutes les provinces de l’Est du pays dans leur nouvelle configuration. Plusieurs se poseront la question sur le choix porté pour l’Est du pays ? La réponse elle est toute simple, c’est parce que nous estimons qu’à Lubumbashi ces genres d’initiatives existent déjà et nous, nous avons pris cette charge de redonner de la joie au public de l’Est qui est marginalisé et cela au rythme du KIC » a déclaré l’initiateur du Tournoi Bob MAKANDALELE.

Si les frais d’inscription s’élèvent à 20 dollars américains, soit 10 de plus qu’à Kinshasa, la compétition, elle, sous la supervision de l’espagnol JULIO CESAR, du congolais Yves DIBA et un recruteur de LA GALAXY des Etats-Unis, ouvrira ses portes du 1er au 7 juin 2019 avec l’objectif de retenir 18 jeunes joueurs pour disputer le tournoi international prévu au Sud de l’Espagne du 30 juin au 6 juillet de l’année en cours, LA COPA COSTA BLANCA.

Horsaison / Or Saison

0 0 vote
Article Rating