Il a été présent dans la cage de la RDC trois fois sur les six matchs des éliminatoires de la Can 2019, deux victoires contre un match nul, deux buts encaissés pour 7 points obtenus sur les 9 possibles, plusieurs arrêts décisifs et salvateurs qui ont contribué énormément à la qualification de la RDC à la Can 2019.
Mais pas trop sous les projecteurs comme dans la plupart des cas les joueurs de champ notamment ceux qui marque des buts leur font de l’ombre.
horsaison.cd s’est résolu de faire zoom sur LEY MATAMPI.

Après la retraite de Robert Kidiaba, il est resté la seule alternative pour la sélection nationale de la RDC.

Ley s’est vu obliger de se lancer à la recherche du temps de jeu en dehors de la RDC puis du continent africain au risque de perdre son poste au sein des léopards A.
Le gardien congolais vainqueur du Chan 2016 au RWANDA sera enrôlé au sein d’Al Ansar FC, club de deuxième division en Arabie saoudite.

Titulaire, MATAMPI retrouve le temps de jeu et peu espérer une place en sélection nationale malgré la concurrence grandissante avec d’autres gardiens qui à cette époque là avaient plus de temps de jeu dans leur club respectif que lui.
Grande a été sa déception au terme des éliminatoires de la coupe du monde, naturellement la CAN 2019 était devenu plus qu’un objectif pour l’ancien gardien de ATT SPORT.

MATAMPI FACE A LA CONCURRENCE

Les deux buts encaissés à Kinshasa contre la Tunisie au stade des martyrs alors que la RDC avait l’avance du même nombre de buts au marquoir va relancer le débat sur sa titularisation dans la cage des léopards, il est d’ailleurs cité parmi les faiblesses lors de ce duel qui s’est soldé sur un nul de deux buts, ce qui fait un total de 4 buts encaissés en deux matchs; pour un gardien de but s’en est de trop il faut vite une alternative ! Déjà le prix à payer est fatale au terme des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018, la RDC, première jusqu’à la 4ème journée ne sera pas à Moscou.
Appelé quand même en sélection, mais relégué sur le banc pour la double confrontation face au ZIMBABWE, il garde ses nerfs solidement jusqu’à avancer nous citons : « la concurrence est d’une grande importance, elle permet à chacun de hausser le niveau » fin de citation.
Le désormais mal aimé des Congolais assiste à une autre déconvenue de sa sélection à Kinshasa, battue deux buts à un puis le nul d’un but partout au match retour, son remplacent, Anthony MOSSI, n’a pas donné totale satisfaction puisqu’il y a été pour beaucoup dans les trois buts encaissés lors de ces deux matchs des éliminatoires de la CAN.
Plus que deux matchs à jouer pour la RDC.

CONFIANCE RETROUVÉE

Les léopards doivent traverser le pool malebo pour y affronter les diables rouges revanchards.
Le derby du fleuve est d’une autre et haute pression, exigence un mental de fer !
D’ailleurs pour une mission spécifique, l’entraîneur Florent IBENGE a fait recours à MULUMBU et MPUTU en renfort d’expérience et bien d’autres atouts.
Dans la Cage, MATAMPI. Malgré le but encaissé, l’ancien sociétaire de MAZEMBE sera décisif sur plusieurs actions notamment celle intervenue à la dernière minute du match.
Un but partout, score pas du tout satisfaisant puisque l’adversaire du jour est à une longueur des léopards au classement, il est juste derrière avec 5 points alors que la RDC en compte 6, il faut à tout prix éviter d’encaisser contre le Liberia à Kinshasa lors de la dernière journée et espérer à une victoire.

FACE A LA PRESSION D’UN OBJECTIF A ATTEINDRE

Condamnée à l’emporter pour s’effrayer le chemin à la Can Égypte 2019 en présence du Chef de l’Etat Félix TSHISEKEDI, la RDC a une responsabilité lors de ce match contre le Liberia, Ley aussi, puisque si devant les attaquants avaient du mal à trouver le chemin de but, derrière il fallait être solide et efficace.
MATAMPI va assurer les siens en préservant sa cage inviolée à sorti des parades et en placement digne d’un titulaire qui a retrouvé la cage et devant d’une passe en profondeur, MPUTU lance BAKAMBU qui d’une frappe réussi à marquer l’unique but de cette opposition, la RDC l’emporte et se qualifie difficilement à la prochaine CAN.
MATAMPI est connu des cages Congolaises.

Horsaison / Or Saison