Ils se sont qualifiés pour le 3ème et dernier tour des éliminatoires de la CAN U23 Égypte 2019, après la double confrontation face aux lionceaux de l’Atlas du Maroc, victoire 2 buts à zéro à Kinshasa et une défaite 0 contre 1 au Maroc.

Le 3ème tour leur prédispose une des sélections les plus redoutables d’Afrique dans les catégories d’âge, les aiglons du Mali, tombeurs de l’Ethiopie lors du tour précédent.

Des léopards séduisants

Un football d’école, lors de la 1ère manche à Kinshasa, les espoirs congolais ont démontré du caractère et de la maturité face à des adversaires provocateurs. Un doublé de la nouvelle attraction du football national, Jackson Muleka qui, à seulement 19 ans, ne tremble pas et affole les compteurs que ce soit en club ou avec la Nationale.

Des fauves dans l’âme

4 jours après leur victoire, le 2ème acte face aux lionceaux était plus dur à négocier pour les hommes du coach Christian Nsengi Biembe, il leur fallait de la concentration et de la détermination. Ainsi, les coéquipiers d’Arsène Zola qui se sont inclinés sur la plus petite des marques, le 1er et l’unique but encaissé sur penalty en 4 rencontres livrées. La solidité défensive des tricolores congolais emmenée par un capitaine qui n’a rien lâché leur a ouvert la voie royale.

180 minutes pour confirmer

Le Mali, ces aiglons redoutables, est donc le dernier adversaire de la RDC avant la CAN prévue en Égypte en novembre de cette année.

Il faudra aux Congolais de rester sur la même dynamique et avec le même état d’esprit pour obtenir une qualification historique en phase finale.

Sylvie MEYA