Congo Sport

MERCATO: YANNICK BOLASIE A L’EMBARRAS DU CHOIX

Après un prêt très intéressant en Belgique à Anderlecht avec 6 buts et 3 passes décisives en 17 matchs, le congolais Yannick BOLASIE n’entre plus dans les plans de son club Everton, celui-ci l’a d’ores et déjà mis en vente contre un montant de 8 millions d’euros.

Force est de constater que l’ailier des Léopards ne manque pas des courtisans à travers l’Europe. Que ce soit en Belgique, en Angleterre, en France ou en Turquie, l’ancien joueur de Crystal Palace est très demandé.

Pour Anderlecht, le salaire pose problème

Après des performances hautes en couleurs avec les Mauves, les fans ont demandé à ce que le congolais soit conservé, mais son salaire est beaucoup trop élevé. En effet, BOLASIE touche environ 70.000 € par semaine; des émoluments que les dirigeants du club belge rechignent à payer au congolais, même si le natif de Lyon reste ouvert au dialogue. Il ne serait donc pas surprenant que BOLASIE arbore à nouveau les couleurs d’Anderlecht la saison prochaine.

La première League veut rapatrier l’ailier

Si Everton ne compte pas sur BOLASIE, d’autres clubs de première League sont prêts à tout pour le faire revenir en Angleterre. C’est le cas de Newcastle et de Southampton qui suivent de très près la situation du congolais… Les enchères peuvent donc commencer d’autant plus que le montant fixé pour le Léopard n’est que de 8 millions d’euros, une somme dérisoire pour les clubs anglais.

BOLASIE à Lille pour remplacer PEPE

Fort d’une belle saison 2018-2019 en Ligue 1 avec une deuxième place derrière l’intouchable Paris Saint Germain, le LOSC va très probablement perdre son meilleur joueur en la personne de Nicolas PEPE. Celui-ci étant très courtisé par les grandes écuries européennes. Pour le remplacer, la direction de Lille a ciblé le congolais Yannick BOLASIE. Sa technique, sa vivacité et son impact physique ont tapé dans l’œil de Christophe GALTIER qui voudrait en son détonnateur pour la saison prochaine.

Si le montant du congolais fixé par Everton n’est pas un problème, les Lillois devront faire face à la concurrence d’autres clubs intéressés.

La bataille entre les Turcs

Si la rivalité entre GALATASARAY et BESHIKTAS est une de plus grande du football mondial, elle ne s’arrête pas que sur les terrains mais elle est aussi intense dans le recrutement des joueurs. En effet, les deux géants turcs lorgnent le congolais depuis un certain temps, et le moment est peut-être venu pour l’un d’eux de l’arracher à Everton; d’autant plus que l’aspect financier nécessaire à la concrétisation de cette opération n’est pas un problème pour les deux clubs basés à Istanbul.

Il est donc clair que le congolais Yannick BOLASIE fera l’objet d’une grosse bataille entre les clubs européens pour attacher ses services. Néanmoins, si l’argent pour ses courtisans ne sera pas un problème, la différence se fera sûrement au niveau du projet sportif.

Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x