Une manifestation de zone 4, mais ouverte (open) aux pays d’autres zones pour profiter de l’expérience des uns afin d’accroître le niveau de performance des acteurs de l’Afrique centrale pour les échéances à venir, c’est entre autres les Jeux Olympiques de Tokyo tant attendus.

Le dimanche 1er Décembre 2019, le site touristique « Nganda Yhala » dans la commune de la N’sele n’a enregistré que les trois pays de la zone 4, à savoir: le Congo, le Cameroun et le pays hôte la République Démocratique du Congo/Version masculine.

De la réunion technique siégeant, il a été décidé qu’au vu du nombre des pays présents que la compétition se déroule dans la formule ordinaire de mini-championnat, classant les équipes selon le nombre de points gagnés par match.

Du tirage au sort et calendrier

  1. RDC 1
  2. Cameroun
  3. RDC 2
  4. Congo

Combinaisons (6)

RDC vs Congo
Cameroun vs RDC 2
RDC 1 vs Cameroun
Congo vs RDC 2
Cameroun vs Congo
RDC 2 vs RDC 1

D’emblée et conformément au planning calendrier établi, chaque équipe devrait jouer 3 matches pour prétendre obtenir la meilleure des places au nombre de points gagnés dans le parcours bien attendu.

Composition des paires

Paires/RDC
RDC 1 (1.Tchanga Tshibangu Patrick, 2. Imboloko Nkumu Ives)
RDC 2 (1.Lobota Sapeur, 2. Salasala Perpétue)

Paire/Cameroun (1. Yvan Ngossengwe, 2 Donald Nsounfon)

Paire/Congo (1. Moussa Botulu, 2. Mazengo Joram)

Résultats

  1. RDC 1 vs Congo 1 set à 2 (21-16, 18-21, 14-21)
  2. Cameroun vs RDC 2, 0 set à 2 (18-21, 21-23)
  3. RDC 1 vs Cameroun, 2 sets à 1 (21-17, 18-21, 15-12)
  4. Congo vs RDC 2, 2 sets à 0 (21-15, 21-17)
  5. Cameroun vs Congo, 1 set à 2 (14-21, 21-18, 13-15)
  6. RDC 1 vs RDC 2 (000-3 ff)

Le 6ème match et le dernier de la journée qui devait opposer les deux équipes de la RDC n’a pas connu sa fin normale du fait tout simplement qu’au cours du premier set, le joueur numéro 1 de l’équipe RDC 1 (Tchanga Tshibangu Patrick) a connu un choc au niveau de la hanche. Etant attendu qu’au Beach, il n’existe point un athlète de remplacement, voilà pourquoi arbitre était obligé d’arrêter le match et l’équipe de la RDC 2 l’a emporté par forfait (0 set à 2).

Classement général

1er Congo, 9 points
2ème RDC 2, 6 points
3ème RDC 1, 3 points
4ème Cameroun, 0 point

Une compétition qui s’est bien déroulée malgré la modicité du nombre déquipes en présence, alors qu’une dizaine de nations avait obtenu les invitations quant à ce, mais les explications reçues du Président de la Fédération de Volleyball du Congo, cela est dû au fait que certaines équipes ont connu le calendrier surchargé dans leurs zones respectives, voilà ce qui justifie l’absence d’un bon nombre de pays à Kinshasa.

Ils ont réagi à la clôture de cette organisation dans une ambiance bon enfant, que ça soit chez les athlètes ou encore les dirigeants.

Pour le Congo Brazzaville, champion de cette édition de Kinshasa, c’était un moment de fête de la jeunesse et d’acquérir encore une expérience.

Moussa Botulu

« Pour moi, c’est un grand plaisir, on est champion de la zone parceque c’était un peu difficile, car nous n’avons pas eu une bonne préparation, mais les autres ont mis des armes en place, mais nous voici sur le trône et nous sommes contents…

Voilà, on a gagné, mais physiquement nous n’avons pas été prêts, mais mentalement nous étions conséquents par rapport même au nombre de pays qu’on attendait, car on avait parlé d’une dizaine, mais mentalement moi et mon collègue étions prêts quand bien même on s’est retrouvé qu’à 4 équipes.

Quant à l’organisation, je suis content, parcequ’on est bien logé, on mange bien… Voilà quoi. Et, quant aux autres équipes félicitations à elles, car elles n’ont pas du tout démérité non plus, c’est seulement un petit rien qui leur manquait pour arriver, contrairement à nous autres, bien quon avait pas beaucoup d’entraînements, mais c’est le mental qui a plus joué… Merci aux congolais de Kinshasa et pourquoi pas de Brazzaville de nous avoir soutenu. »

Du côté de l’organisateur également, l’on s’est beau amender par rapport aux pays invités et aussi des encouragements adressés aux athlètes pour leur dévouement.

Christian MATATA, Président de la Fédération de Volleyball du Congo

« Je commence par remercier les arbitres pour le travail abattu sur le terrain. Aux athlètes et comme l’a si bien dit Madame la Directrice Technique de la compétition (Francine TCHINDA), malgré le manque d’entraînement dans les jambes, mais vous avez pu faire d’efforts pour bien se défendre sur terrain.

L’idée de notre zone, c’est de préparer régulièrement nos paires de nos pays respectifs pour le lendemain meilleur, et surtout pour l’au-delà des compétitions, et nous enregistrer aussi à des open et quand on va dans les différents open, il y a toujours des récompenses financières et là déjà l’athlète du Beach-volley peu commencer à vivre du fruit des retombées de sa carrière au lieu d’attendre que des fédérations.

Voilà l’objectif que nous sommes assignés à la zone, c’est en fait aussi de permettre à nos athlètes d’être à point à travers les open et voir dans quelle mesure du possible pour les ouvrir sur d’autres horizons du monde, puis s’inscrire sur d’autres open beaucoup plus performants comme en Europe, Asie ou aux Etats-Unis d’Amérique pourquoi pas, car si une fois participé, l’on est récompensé.

Nous allons ainsi continuer à le faire au niveau de la zone pour que ça soit beaucoup plus ouvert et surtout, c’est pour rendre plus performants nos athlètes.

Nous attendions une dizaine de pays, mais fort malheureusement, une mauvaise coïncidence a fait que certains pays invités se sont retrouvés face à des réalités à l’interne qui ne leur ont pas permis de se déplacer, notamment les préparatifs des Jeux Olympiques, d’autres encore jouent dans leurs zones en ce moment… Voilà un peu des raisons qui ont fait que nous ne puissions pas avoir le nombre de pays attendus ici à Kinshasa.

Ceux qui étaient là ont prouvé de quoi ils étaient capables durant ce moment et nous promettons que la prochaine fois sera la meilleure. « 

HorSaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article