Nommé Ministre des Sports et Loisirs du Gouvernement ILUNKAMBA, sous la première législature du Président Félix TSHISEKEDI, Marcel Amos MBAYO KITENGE a dévoilé ce lundi 21 Octobre à l’ensemble du mouvement sportif son canevas pour les 100 prochains jours, un défi qu’il se lance pour ainsi inciter l’adhésion de tout un chacun à l’accompagner.

Cette projection de 100 jours se présente comme un guide de travail dont le départ est donné en ce jour.

« Aujourd’hui lundi 21 Octobre 2019, représente pour moi et pour le sport congolais en général un jour de départ, un jour du décollage et un jour d’annonce de mon programme de 100 jours.

Bref, un jour de lancement d’un ambitieux programme de 100 jours qui mettra fin à l’improvisation, au cafouillage et à la navigation à vue qui ont toujours caractérisé notre secteur de sport afin de céder la place à la transparence et à la rationalité. »

Amos MBAYO a également reconnu qu’il n’avait pas droit à l’erreur durant son mandat puisqu’étant l’émanation du mouvement sportif, donc un fin connaisseur de ce secteur.

« Comme vous le savez, je suis moi-même du milieu sportif, donc fils maison, comme on aime m’identifier. A ce titre, je n’ai pas droit à l’erreur ni à l’échec »

Voilà pourquoi aussitôt après sa nomination à ce poste de Ministre des Sports et Loisirs, l’homme dit avoir consulté tous les acteurs actifs et passifs du secteur après qu’il ait récolté et exploité plusieurs états des lieux venant de tous les horizons du sport en commençant par l’administration jusqu’aux supporteurs en passant par le mouvement sportif et la presse sportive.

« C’est donc en réponse aux constats ainsi faits que j’ai construit mon programme de 100 jours, lequel correspond à des stratégies de riposte déjà planifiées dans le cadre logique du secteur de sport, une manière de rester conforme au programme d’action prioritaire du Gouvernement (PAP).

Ce programme s’articule sur 5 axes, que je peux appeler (les 5 chantiers de sports). »

  1. L’administration des sports et loisirs
  2. Le mouvement sportif
  3. Les infrastructures
  4. Les loisirs
  5. La coopération et Diplomatie Sportive.

C’est donc sur ces axes que le Ministres des Sports et Loisirs va s’appesantir pour imprimer une nouvelle identité sportive tant dans la gestion, le fonctionnement et la pratique du sport en République Démocratique du Congo.

Vu le poids de ce travail qui est très attendu avec des actions à impact visible, Marcel Amos MBAYO demande l’implication de tous les acteurs du mouvement sportif, de l’administration du sport, de la presse sportive à un accompagnement sans faille pour une réussite totale de son action.

Ainsi, pour mieux vous présenter ces 5 axes tels que mentionnés ci-haut, horsaison.cd s’est résolu de vous les présenter l’un après l’autre. Donc, ce qui fera lobjet de nos prochaines publications.

Horsaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article