Congo Sport

RDC – FOOT : CONSTANT OMARI, LES CHIFFRES A SA TAILLE …

1, 2, 3, on se croirait dans un comptage qui mènerait des chiffres aux nombres, non ! Le chiffre 3 symbolise tout simplement le nombre de mandats légaux passés à la tête de la Fédération Congolaise de Football Association par Constant OMARI SELEMANI, soit de 2009 à 2013, 2013 à 2017 et le dernier, soit le 3ème allant de 2017 est encore en cours.

D’autres parleront de 4 mandats, puisque le natif de Bukavu a hérité en 2006, alors 1er Vice-président,  du mandat de son titulaire Patient KURARA MPOVA que la mort a emporté.

3 ou 4 mandats, les chiffres, Constant OMARI les a connu et continue à en découvrir  le tout partant del’avant coupe du monde RSA 2010.

2009, mon année de gloire

Adoptée par la Confédération Africaine de Football, une nouvelle compétition voit le jour au Caire. Le bâtiment de l’avenue du 6 octobre lui donne un nom qui s’apparente à celui de sa grande-sœur la CAN, le CHAN. Pas qualifiés à la Coupe d’Afrique des Nations 2008,  parce que sortis par la Namibie à Kinshasa après le nul où l’espoir de tout un peuple de parfaire à la CAN 2006 après avoir été éliminés par l’Egypte pays organisateur en quart de finale, les Léopards sont enregistrés au CHAN.

Cap sur la Côte d’Ivoire où la CAF organise la première édition du Championnat d’Afrique des Nations et la RD Congo est placée dans le Groupe B avec le Zimbabwe, la Lybie et le Ghana. Après 3matches livrés en phase des groupes, le Congo Kinshasa finit 2ème avec 4 points derrière le Ghana, premier avec 5 points. En demi-finale, c’est une Zambie ambitieuse qui se présente mais moins inspirée car elle trouvera le chemin de filet à la 85ème minute alors LOFO BONGELI et KALUYITUKA Alain permettaient aux Léopards de prendre le large à la 3ème et 16ème minute.

Le 8 mars 2009, alors que le monde célèbre la journée internationale de la femme, Constant OMARI SELEMANI fêtera son tout 1er Titre dans sa casquette de Président de la FECOFA. Au Stade Félix HOUPOUET-BOIGNY, la République Démocratique du Congo affronte le Ghana, son tombeur en match de la 3ème journée de la poule B. Respirant et expirant l’orgueil pace qu’ils sont nommés Blacks Stars, les coéquipiers d’OWUWU ANSAH s’adonne à un football de spectacle en lieu et place de chercher à marquer et rafler le titre. Plus ils attendaient, les congolais s’impatientaient et vont marquer à deux reprises (KALUYITUKA et BEDI), le Congo est champion de la 1ère édition du CHAN, OMARI a sa 1ère médaille d’Or.

Une première médaille qui en appellera une autre, ça sera en fin d’année cette fois. A Lubumbashi, le Tout Puissant MAZEMBE accueille le Heartland FC du Nigéria en finale de la Ligue des Champions de la CAF.

Tout le monde est de la partie, le Président de la CAF ISSA HAYATOU, le Secrétaire de la CAF, l’Ambassadeur du Nigéria en RD Congo, les représentants de V. CLUB, DCMP, LUPOPO et autres clubs du pays.

L’Hôte de marque se nomme Joseph KABILA que Constant OMARI retrouve pour la 2ème fois en 2009. Alors que cette finale tendait vers son épilogue avec un score de 0-0 en défaveur de MAZEMBE, le centre de MABELE BAWAKA trouve EZURUIKE qui marque contre son camp et permet au Bulldozer (MAZEMBE en Swahili) de l’emporter un but à zéro. 4ème  sacre pour les Corbeaux sur la scène africaine, 2ème pour Constant OMARI au cours d’une même année.

La RD Congo sauve sa peau et maintient son quota de 4 clubs en Coupe interclubs de la CAF pour la campagne 2010.

2010, OMARI +4

Le monde a rendez-vous en Afrique, la RD Congo et l’Afrique ont rendez-vous dans le monde. Comment ça s’explique ? Commençons par le début.

A quelques heures de l’ouverture officielle des Interclubs de la CAF en 2010, le Tout Puissant MAZEMBE ENGLEBERT, au Stade KIBASA MALIBA de Lubumbashi, reçoit le Stade Malien de BAMAKO pour le compte de la Super coupe de la CAF. Pour Constant OMARI, c’est une première entant que Président de la Fédération. Et se presse pour vivre ce match des Supers Champions Africains. Fort heureusement pour lui que les Mangeurs des Crocodiles (BADIANGUENA)  ne manqueront pas leur sortie. Ils battent les maliens sur la marque de deux buts à zéro grâce à SUNZU et SINGULUMA.

SELEMANI en est à 3 médailles d’Or, mais la 4ème ne sera pas loin.

En Ligue des Champions, le FC SE LUPOPO et le Tout Puissant représentent la République Démocratique du Congo à la Ligue des Champions de la Confédération Africaine de Football, mais la route de Vita se limite d’entrée face à Coton Sport.

MAZEMBE fonce jusqu’en finale en s’imposant sur tout ce qui bouge, le TP vise le doublé, ce qui sera fait. Les 1.500.000 Dollars américains seront empochés, les Corbeaux réalisent l’exploit des années 1967 et 1968, 2009 fait appel à 2010, MAZEMBE compte 4 Ligues des champions dans sa vitrine ; Constant OMARI également en compte 4 désormais. Et, il bat le record de François KALALA, Président de la FECOFA, vainqueur de la CAN avec les Simbas (1968) et de la Ligue des champions avec MAZEMBE (1967 et 1968).

La FECOFA s’est en cette année frottée à un titre que même la CAF n’attendait pas, la Coupe du monde des clubs. Surclassant leur adversaire, les hommes du Franco-Sénégalais Lamine NDIAYE atteignent la finale de la Coupe du monde des clubs au cours de laquelle ils vont malheureusement s’incliner 0-3, et repartent avec la médaille d’Argent.

Une première pour MAZEMBE et le Continent africain.

LA RDC et l’Afrique ont fixé un rendez-vous au monde entier et elles y ont laissé une bonne empreinte.

Loin d’avoir un trophée, c’est une médaille de plus qui pend le cou du Directeur de l’ONATRA. En termes de médailles, il en compte 5 contre 4 trophées raflés.  Sur la dynamique des trophées, OMARI y revient une fois de plus avec la Super Coupe de la CAF que MAZEMBE gagne en début 2011. L’on dénombre 6 médailles et 5 trophées.

Après plus rien, c’est le noir total et l’inexistence  pendant une année entière, nous sommes en 2012, soit quelques mois avant que la machine se remette en marche quelques mois après.

2013, la reprise par une claquette

Le poids de toute une nation, il sait le porter. Pour remettre la RD Congo au-devant de la scène africaine, la charge revient au Tout Puissant MAZEMBE ENGLEBERT. Les Corbeaux, renversés en Coupe de la CAF, battent en 8ème de finale Bis les Mozambicains de Liga Muçulmana 5-2, score cumulé avant de batailler et se frayer un chemin vers la finale. Après une défaite de 2-0 à l’aller, le 23 novembre 2013 face au SC SFAXIEN, MAZEMBE joue sa finale retour le 30 Février, les Noirs et Blancs ont réussi à décrocher l’égalité avec une avance de 2-0 mais à la 88ème minute tout s’arrête, un froid glacial traverse les dos des congolais, les tunisiens réduisent le score par l’entremise de  FAKHREDDINE BEN YOUSSEF et prennent le trophée.

MAZEMBE a sa médaille d’argent, OMARI aussi peut s’en vanter car c’est maintenant un total de 7 médailles dont 2 en Argent.

Une médaille d’Argent à répétition.

En 2014, le Congo est encore en pole position en Afrique avec comme optique de chercher, après la coupe de la confédération, la ligue des champions. Eliminé en demi-finale par l’ES SETIF d’Algérie, MAZEMBE reste en arrière-plan et c’est V. CLUB  qui mène la danse et va affronter en finale les algériens.

Aucun club ne va battre l’autre mais le score cumulé en nul et la loi du but marqué à l’extérieur sera à l’avantage des Sétifiens qui partent avec la médaille d’Or ; laissant aux Dauphins noirs celle en Argent. Une deuxième d’Argent  dans l’histoire de la CAF-C1 pour VITA, Constant lui en est à 8 au total dont 3 en Argent. La balance pèse désormais et la RD Congo ne laisse plus rien derrière, la gloire est permanente.

2015, 2016, 2017 et 2018, mieux que le Congo tu meurs !

Avec son ossature locale et celle des joueurs évoluant en dehors du pays, la République Démocratique du Congo fait une Coupe d’Afrique des Nations à couper le souffle et interdit aux cardiaques. D’abord une qualification à la phase finale à 23 heures,  une autre pour accéder en quart de finale au bout du suspens avec seulement 3 points au compteur.  Un ticket en demi-finale sera alors arraché au Congo Brazzaville au forceps 4-2. La finalité, tous nous le savons, une troisième acquise après la séance des tirs au  but face à la Guinée Equatoriale.

Pour une médaille de Bronze ce qui modifie d’une à deux, le nombre de médaille de Bronze détenue par les Léopards de la RDC et SELEMANI en a 9 dans sa gibecière.

La progression, elle sera effective avec en 2016, le sacre des Léopards locaux au CHAN 2016, le doublé une fois de plus du Tout Puissant MAZEMBE en coupe d’Afrique (Coupe de la CAF 2016 et 2017) plus deux autres médailles d’Argent des Supers coupe de  la CAF et la Ligue des champions de 2015 accompagnée de sa Super coupe. La dernière en date est celle de l’AS V. CLUB en 2018.  En ces 4 dernières années, le Congo Démocratique (équipe nationale et clubs confondus) a glané 8 médailles dont une en argent et une autre en bronze, moisson des Léopards séniors messieurs.

Faudra-i-t-il refaire le compte ? Constant OMARI pèse aujourd’hui 17 médailles  tant en Continental qu’en International dont 10 en Or, mieux 10 Trophées.

En tout c’est un tableau reparti en 3 zones mais avec des  considérations différentes puisque ces médailles n’appartiennent pas à la même compétition moins encore la catégorisation.

EQUIPES COMPETITIONS TOTAL
LEOPARDS CAN
CHAN
3
MAZEMBE CAF-C1
CAF-C2    
CAF SUPER CUP
COUPE DU MONDE DES CLUBS
12
V. CLUB CAF-C1
CAF-C2
2
TOTAL GENERAL 6 Compétitions 17 médailles

Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x