Congo Sport

RDC-FOOT: IL SORT DE SON SILENCE ET FAIT SES ADIEUX

Jean BINRINDWA CIRONGOZI est devenu un homme discret depuis sa suspension par la Commission de Gestion de la LINAFOOT, il y a de cela cinq mois pour avoir boycotté la conférence de presse après match ayant opposé le Daring Club Motema Pembe à l’AS Maniema Union à Kinshasa. L’ancien joueur et entraîneur de la formation de Kindu a, dans une sortie médiatique le lundi 24 juin, fait ses adieux et décide de quitter cette province pour aller poursuivre sa vie sportive ailleurs.

Une conspiration montée contre sa personnalité

L’AS Maniema Union était dans une lutte acharnée pour la troisième place avec le Daring Club Motema ; une troisième place synonyme de jouer la prochaine édition de la Coupe de la Confédération. Mais ce match perdu par l’équipe de Kindu (0-1) face aux Immaculés à Kinshasa, avait sans doute freiné leur élan.

« Lors du match contre le Daring Club Motema Pembe à Kinshasa, après le match, je m’étais dit qu’il fallait remonter le moral de mes joueurs après la défaite parce qu’il fallait jouer un autre match 48 heures après. C’est ce qu’un bon entraîneur pouvait faire en ce moment là. Il n’y a personne, aucun journaliste qui était venu me rappeler qu’il y a conférence de presse parce que de fois quand on perd, on n’a pas la tête sur place. Je qualifie cette suspension d’injuste parce qu’aucun entraîneur peut être suspendu pour s’être absenté » a déclaré Jean BINRINDWA CIRONGOZI.

Le mépris de Maniema Union en sa personne

Sentiments de tristesse et mépris. C’est tout ce que ressent l’entraîneur Jean BINRINDWA. L’équipe s’est éloignée de lui: Dirigeants, Staff technique et supporteurs ou encore certains joueurs ne veulent pas l’approcher.

« Toute l’équipe s’est éloignée de moi. Sinon, je garde de bons souvenirs avec le Général parce que c’est un Papa et un Papa peut se fâcher parce que six mois durant on ne se parle pas. Même quand je l’appelle, il ne décroche pas. J’ai compris que ce sont des choses qui arrivent. Moi, je suis là, il m’a formé et donné du boulot que j’ai maintenant dans les mains. J’ai grandi et je suis prêt à me prendre en charge pour la suite. Après tout, ce que j’ai fait pour l’équipe me fait mal. »

BINRINDWA vs LUSADISU, c’est pire

S’agissant de la relation entre Jean Birindwa CIRONGOZI et son successeur à la tête du Staff technique de Maniema Union, Guy LUSADISU, c’est le pire.

«La première fois quand j’étais suspendu, il est venu.  Il avait la casquette d’assistant pour palier à mon absence. Je l’ai accueilli comme un frère, je l’ai montré le secret de cette équipe, comment je fonctionne avec cette équipe. Malheureusement pour moi, il est venu en Expert… Pourquoi ? Parce que quand il est venu, je l’ai appelé plus de cinq fois, il n’a pas voulu décrocher parce qu’il avait lui-même son agenda. Et ça ne m’avait pas plu et je garde de très mauvais souvenirs de lui. Dans ses déclarations, nulle part, il a remercié le travail que j’ai fait. Ça c’est de l’ingratitude. Tant qu’il ne s’excusera pas, je garderai une distance de ce Monsieur » a ajouté Jean BIRINDWA.

Signalons que Jean BIRINDWA est Champion du Congo avec Maniema Union en 2007 et 2017, deux fois aux interclubs de la CAF, il garde de très bons souvenirs sur l’échiquier continental surtout le nul arraché en Algérie face à l’Union Sportive de la Médina d’Algérie en 16ème de finale de la Coupe de la Confédération en 2017.

Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x